Les bienfaits de la mondialisation et du libéralisme...

Face à l’épidémie de Coronavirus, la France doit faire face à un cruel déficit de masques. En cause, le manque de prévoyance de l’État mais surtout la délocalisation en Chine.

Uniquement pour le personnel de santé, soit un million de personnes, la France a déjà besoin de plus de six millions de masques par jour. Seulement le pays ne dispose que de quatre usines capables d’en produire sur son territoire. Sur les trois entreprises ayant communiqué leurs chiffres de production, on dénombre une capacité de production maximale de 780.000 masques par jour. Une capacité 7.5 fois inférieure aux besoins des personnels soignants.

La Chine a réussi à contenir le fléau sur son territoire grâce à la fabrication de masques

Mais les besoins en masque dépassent en réalité le cadre des travailleurs médicaux : c’est l’ensemble de la population qui doit être protégée. Bien que foyer de départ du Coronavirus, la Chine a ainsi su contenir la propagation du fléau sur son territoire grâce à la fabrication massive de masques dont elle a très vite rendu le port obligatoire. Au regard de sa population (1.3 milliard d’habitants) son nombre de morts reste relativement faible (3245 à ce jour), et même inférieur à celui de l’Italie (3405) pourtant 21 fois moins peuplée !

La Chine produit 153 fois plus de masques que la France

En quelques semaines, l’Empire du Milieu a ainsi quintuplé sa production pour arriver aujourd’hui à fabriquer 120 millions de masques par jour. Les machines chinoises vont d’ailleurs à bon train ; pas moins de cent masques par minute 24h/24h sortent des usines. Ce ne sont pas moins de 2500 centres de productions qui s’affairent pour protéger la population. Parmi eux, 700 entreprises qui auparavant fabriquaient tout autre chose se sont reconverties pour faire face à la crise.

De son côté, la France disposait auparavant d’un stock stratégique de masques en cas d’épidémie de ce genre. Ainsi, en 2009, l’hexagone comptait près de 723 millions de masques FFP2 et un milliard de masques chirurgicaux (le masque FFP2 protège de l’infection, tandis que le masque chirurgical est destiné aux patients déjà contaminés). Onze ans plus tard, le stock était réduit à …. zéro. Mais comment en est-on arrivé là ?

Ne plus faire de stock : « une économie considérable »

Selon le ministre de la santé, Olivier Véran la faute revient entièrement à ses prédécesseurs, Nicolas Sarkozy et François Hollande. En effet, entre 2011 et 2013, il avait été décidé que la France n’avait plus besoin de stock stratégique. Dans un rapport du sénat de 2015, on apprend ainsi que la décision de ne pas renouveler les stocks a été prise. Le rapport se félicite même : « Du point de vue des finances publiques, [cela] permettrait également de réaliser des économies considérables en termes de coût d’achat, de stockage. » On apprend également que l’État a décidé de ne plus prendre en charge le stock de masques FFP2 et confier cette responsabilité aux employeurs des personnels de santé.

La Macronie n’a rien changé, mais accuse tout de même ses prédécesseurs

Alors que les libéraux Hollande et Sakozy semblent donc avoir fait des économies au détriment de leur population, la Macronie pointe du doigt les précédents gouvernements. Pourtant au pouvoir depuis plus de deux ans, elle avait largement le temps de corriger le tir si elle jugeait la situation inconvenante. Mais loin de cette idée, elle n’a pas bougé le petit doigt. Personne n’est dupe : le gouvernement Macron s’inscrit lui aussi dans la logique libérale et austéritaire prônée par l’Union Européenne. C’est seulement fin février qu’il s’est réveillé pour produire un stock de masques en catastrophe. Or, selon l’ancienne ministre Agnès Buzyn, il savait déjà la gravité des faits depuis décembre.

De l’importance de l’indépendance et de la souveraineté industrielle

Une telle situation est complètement corrélée à un contexte de mondialisation déraisonnée. En prenant cette décision, la France comptait sur les usines de production « capables d’être actives très rapidement, notamment en Chine » justifie Olivier Véran. Seulement en temps de crise mondiale, la France ne peut se permettre de se reposer sur d’autres pays. De l’importance de l’indépendance et de la souveraineté industrielle. Il ne s’agit pas d’un slogan nationaliste ou d’une volonté de repli sur soi, mais d’une réalité tangible. Si le pays était véritablement « en guerre » comme l’a déclaré le président, on se demande comment la France pourrait affronter quoi que ce soit tant elle a renoncé à produire elle-même la plupart de ses ressources. Et le problème ne concerne plus seulement des masques et la santé…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

5
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
jacqueline gravierRV TVince-UPR28Jacques Abellenarduzzi bernard Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
lenarduzzi bernard
Invité

soyons rassuré nous ne manquons pas de flash-ball et de grenades lacrymo indispensable pour garder notre “démocratie” !

jacqueline gravier
Invité

Pas d’économie à faire pour martyriser les Gilets Jaunes ! Pourtant, il faudra bien indemniser toutes les victimes et même les pensionner à vie !!!

Jacques Abel
Invité
Jacques Abel

Comment donc, vous auriez encore peur d’être ce qu’il faut être, peur d’incarner chez-vous mêmes le pire nationalisme qui soit  ou qu’il puisse être ? Peur de dire chez-nous, pour nous ? Nous vivons en esclaves car nous nous sommes laissés coloniser… et, ce n’est pas l’Islam conquérant ou politique à qui l’on pense en première cause ici. Les jihadistes comptent pour du beurre mou… ici et maintenant. Colonisation = Esclavagisme… Décolonisation = Émancipation, par conséquent désesclavagisme ! Si un jour il s’en fut un de traître dans cette nation, c’est bien de François Mitterrand dont il s’agirait, or celui-là même à l’approche… Lire la suite »

Vince-UPR28
Membre
Vince-UPR28

J’ai une trentaine de masques chez moi, hydroalcoolique, gants, lingettes désinfectantes, savons de chantier, masques à chlore, masque de peintre pour les manifs gilets jaune à “l’époque”, masque d’air soft, stocks de nourriture, d’argent liquide et de munitions (on en est pas à Mad Max non plus 😉 ) cal 12, 12/76, 8×57IS et 7,62×54R

On est mieux équipés que les soignants en 1ere ligne quasiment

RV T
Invité
RV T

Oui c’était une décision après la calamiteuse gestion du H1N1 de 2010 et les 100 millions de vaccins, etc… Le stocks ont disparus, ils n’avaient plus de sens. Qui pouvait prédire une crise pareille ? oui bien quelques hurluberlus… 🙂 vous voyez vous confiné dès janvier, nous y serions encore. Les anglais faisaient les malins, mais ils ont essayé finalement confinement eux aussi. Puis il y a le président américain, alors là comme d’hab on pète les scores. Sinon il y a de beaux pays pour les frontières fermées, pas de pédé, pas de cas de covid 19, un grand… Lire la suite »

©2020 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account