Confinement : pendant que le petit commerce morfle, Amazon rafle la mise !


Avec l’aide de l’État !

Auteur :

Pour éviter toute concurrence déloyale, le gouvernement a décidé d’interdire aux grandes surfaces la vente de produits non-essentiels, une véritable aubaine pour Amazon.

Durant son allocution télévisée d’hier soir, Jean Castex a été ferme : « Nous ne reviendrons pas sur les mesures annoncées ». C’est la douche froide pour les petits commerçants. Plusieurs maires de France avaient décidé d’autoriser leur ouverture afin de faire fonctionner l’économie locale. À la place, le Premier ministre a annoncé l’interdiction pour les grandes surfaces, de vendre des produits non-essentiels. Une mesure contre-intuitive qui profitera sans aucun doute à Amazon.

Amazon, un modèle de vente qui s’impose de plus en plus

Le confinement décidé dans beaucoup de pays au monde a incontestablement été une aubaine pour Amazon qui a vu ses ventes littéralement exploser en 2020. Le numéro un de la vente en ligne a triplé son bénéfice par rapport au troisième trimestre 2019. Concrètement, les ventes mondiales d’Amazon ont bondi de 37% durant le premier confinement. En France, 22% des ventes en ligne sont réalisées par le géant américain, très loin devant son premier concurrent, CDiscount, qui ne réalise “que” 8,1% des ventes de e-commerce en 2019.

Et le marché de la vente en ligne ne cesse de s’élargir pour atteindre désormais les biens de première nécessité, jusque-là chasse gardée du commerce traditionnel. D’après la Fédération française de l’e-commerce, plus de 46% des ventes effectuées entre avril et juin 2020 concernaient des produits grand public. Et même si la multinationale a été contrainte de fermer ses entrepôts sur le territoire national pour non-respect des règles sanitaires, l’explosion de ses ventes a permis une croissance de sa croissance… qui était déjà de l’ordre de 20% par an en 2018 et 2019 !

LIRE AUSSI > AVEC 1.000 MILLIARDS DE DOLLARS, JEFF BEZOS POURRAIT DEVENIR LE PREMIER TRILLIONNAIRE DE L’HISTOIRE

L’élan de solidarité, tué dans l’œuf

Tous les commerçants n’ont pas eu l’opportunité de développer une plateforme de e-commerce depuis le premier confinement. Seulement un tiers d’entre eux peuvent actuellement vendre leurs marchandises via leur site Internet. Plusieurs grandes surfaces avaient pris l’initiative de mettre à disposition dans leurs magasins, quelques mètres carrés pour les libraires, fleuristes, et autres commerçants locaux. Sincère élan solidaire ou coup marketing ? Dans les deux cas ces actions auraient au moins permis aux petits commerces de continuer leur activité. Or, la décision gouvernementale d’interdire aux grandes surfaces la vente de produits non-essentiels a balayé ces initiatives, laissant Amazon seule sur ce terrain…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Avlula
7 mois il y a

Ils font n’importe quoi. “Oui mais si on réouvre les magasins, c’est plus un confinement !” BEN OUI BANANE C’EST DE LA M… TON IDÉE DE PSEUDO-CONFINEMENT, arrête d’imiter les c*ns d’à côté ou les idées farfelues des mondialistes, on confine pas et puis c’est tout ! Ca ne sert à rien de toute façon ! Attelle-toi plutôt à distribuer les vitamines et minéraux qu’il faut pour qu’on résiste à l’envie de consommer un produit douteux de Big Pharma !

Jacques Abel
7 mois il y a

En même temps, moi, quand je vais acheter des bonbons en magasin, c’est toujours l’arnaque, je dépense une fortune pour que dalle… sur le net, entre Amazon et Cdiscount, j’ai le temps de faire mes choix, tout le temps de confectionner deux paniers et de comparer les prix livraison comprise… ok! c’est pas le bon exemple, mais j’aime les bonbons, tous les bonbons et les confiseries… et, c’est pas considéré comme produits essentiels si j’ai bien compris. C’est la même chose pour les autres biens de consommation, l’acheteur sur internet est moins soumis aux achats impulsifs auxquels les boutiques physiques… Lire la suite »

3cp111
7 mois il y a

hypocrisie bien Française des gens qui se plaignent du chômage et qui se précipitent acheter sur Amazon à tout bout de champs ! Comme acheter des voitures de marque étrangère et même pas fabriquées en France …
Ils ont bien raison de faire tout ça puisque les citoyens en redemandent toujours plus à chaque élection !

3cp111
7 mois il y a

Il faut aussi voir une chose en 2020 : A quoi servent finalement les petits magasins ? ils sont des intermédiaires qui gagnent de l’argent !
Tout peux maintenant s’acheter sur internet depuis chez soi, donc il n’y a plus d’intermédiaire et moins de pollution liée aux déplacements des gens dans les villes.

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account