Avia aurait illégalement mis ses ressources parlementaires à disposition de la campagne municipale LReM


On en rate pas une chez LReM !

Auteur :

D’après une enquête de Médiapart paru ce lundi 22 juin, la députée LReM Laetitia Avia aurait utilisé ses ressources parlementaires dans l’intérêt de la campagne municipale de Paris. Au point où on en est, cela ne nous étonnerait à peine.

L’instigatrice de la loi concernant la lutte contre la haine – mais qui tient en privé des propos racistes – a encore fait parler d’elle ! Laetitia Avia est accusée d’avoir mis à contribution ses assistants parlementaires pour travailler avec Benjamin Griveaux durant la campagne municipale de Paris. Ces collaborateurs auraient également travaillé avec la tête de liste LReM aux municipales du XIIème arrondissement de la capitale. D’après Médiapart, la permanence parlementaire de la député a également été utilisée pour y organiser des réunions qui concernaient les municipales, alors que cet acte est proscrit par le code électoral.

L’avocate, au-dessus des lois

Un des assistants de la député, qui a souhaité rester anonyme, a expliqué la situation au journal d’actualité : « À partir de janvier, j’ai du mal à distinguer campagne et travail parlementaire. Je passais beaucoup de temps à organiser les déplacements ou à faire des notes. J’ai alerté plusieurs collaborateurs et des militants mais Avia ne m’écoutait pas ». La député a été alerté à plusieurs reprises par ses collaborateurs sur l’illégalité de ces actes : « Alors, rapidement, on a dit à Laetitia Avia qu’elle ne pouvait pas nous demander ce travail. Mais elle s’en fichait en nous répondant qu’elle savait ce qu’elle faisait, étant avocate de formation. » N’est-ce pas un comble pour une « avocate de formation » de se penser au-dessus des lois ?

Les comptes de campagne LReM pourraient sauter…

Les deux candidats LR aux élections de Paris (Paris Centre et XIIème arrondissement) ont annoncé avoir saisi le parquet ainsi que le parquet national financier. Ils souhaitent déposer un recours pour faire appel à « l’annulation des deux tours des opérations électorales ». Les deux têtes de liste LR demandent également « le rejet de leurs comptes de campagne », ainsi qu’une « déclaration d’inéligibilité pour violation grave des règles électorales » pour Laetitia Avia et Pacôme Rupin, tête de liste LReM de Paris Centre. En effet, « Lorsqu’un candidat, tête de liste ou colistier, utilise l’argent d’une personne morale, en l’occurrence celui de l’Assemblée pour faire campagne, c’est interdit et la règle est le rejet de ses comptes de campagne » explique la Commission nationale des comptes de campagne. Contactée par Médiapart, la député en marche n’a pas souhaité s’exprimer.

Bref, faites ce que vous voulez, mais ne votez pas LReM!

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de