Arrivée de la 5G en France : deux ONG saisissent la justice


Une 5G qui inquiète de plus en plus


En 2019, le gouvernement français a donné son feu vert pour la mise en place de la 5G qui devrait progressivement s’établir sur le territoire français d’ici le printemps. Mais en l’absence d’études sérieuses sur les risques sanitaires et environnementaux, deux ONG ont déposé un recours devant le Conseil d’État.

Deux associations, Priartem et Agir pour l’Environnement, ont déposé ce jeudi 23 janvier un recours devant le Conseil d’État. Le problème ? L’installation prochaine de la 5G en France, qui pourrait, selon elles, avoir des conséquences néfastes sur l’être humain. Mais au fait, la 5G, qu’est-ce que c’est ?

La 5G est la cinquième génération de technologie de communication sans fil. Elle devrait considérablement augmenter nos capacités d’échanges et de stockage de données. Grâce à l’utilisation de fréquences jusqu’alors inexploitées, elle pourrait nous permettre de contrôler des objets à distance ou encore de développer la télémédecine.

Mais au-delà de ces potentielles améliorations technologiques, les possibles effets négatifs du déploiement de cet outil inquiètent. Le gouvernement n’a en effet jamais mis en place d’évaluation sanitaire et environnementale. Le 30 décembre dernier, il a même fixé les conditions de mises aux enchères de ces fréquences. En plus de leur recours devant le Conseil constitutionnel, les deux ONG, Priartem et Agir pour l’Environnement, ont donc décidé de mettre en ligne une pétition pour la mise en place d’un moratoire.

Un risque environnemental…

Le premier problème posé est l’incompatibilité de la quasi-totalité des téléphones mobiles actuels avec la 5G. Pour disposer de cette technologie, il faudra donc renouveler pratiquement tous les appareils. S’il s’agit d’une aubaine pour les industriels, c’est en revanche une catastrophe écologique. Rappelons que 94% des français ont déjà un téléphone portable, et 75% un smartphone. Actuellement dans le monde, ce sont même 47 smartphones qui sont vendus par seconde : un véritable désastre écologique qui pourrait encore s’accroître. Certains souligneront que la 5G disposera sans doute d’une meilleure efficacité énergétique. Mais Frédéric Bordage, co-fondateur de GreenIT, une société d’experts sur le numérique responsable, semble balayer cet argument. En effet, si la 5G sera plus efficace énergétiquement, elle devrait faire exploser la consommation. Celui-ci pousse même jusqu’à la comparaison : « C’est comme lorsqu’on est passé du puits à l’eau courante, la consommation d’eau par habitant s’est envolée, sans veiller comme avant à ne pas gâcher la ressource ».

Un risque pour la santé…

Du côté des ONG, on dénonce aussi un potentiel risque pour la santé. L’exposition aux ondes est en effet pointée du doigt, d’autant que celle-ci devrait considérablement augmenter. En effet, selon les associations, le nombre d’antennes relais va être triplé. Le nombre de zones à forte exposition pourrait, quant à lui, être multiplié par huit… Dans cette pétition, on s’inquiète aussi du temps considérable passé par les jeunes sur leur téléphone : plus de 6h par jour en moyenne. Un chiffre qui pourrait encore augmenter avec l’apparition de cette nouvelle technologie…

Un enfer pour les « électrosensibles »

La 5G pourrait enfin toucher une catégorie bien particulière de personnes, celle des électrosensibles. Reconnu par la médecine, cette pathologie touche certains individus qui ressentent une gène en présence d’ondes électromagnétiques.  Elle peut se manifester par exemple par des brûlures, des acouphènes ou des migraines intenses.

L’inquiétude est d’autant plus grande que l’OMS a classé les ondes utilisées par la 5G comme « cancérigènes possibles ». L’information fait écho avec une étude bordelaise qui indiquait que l’utilisation intensive du téléphone pouvait favoriser le cancer du cerveau… Pas de quoi nous rassurer…

Une grande mobilisation contre la 5G est prévue demain en Suisse, à Genève. Vincent Lapierre et l’équipe du Média pour Tous seront sur place !

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de