Bien loin du débat sur la chloroquine...


Situé au Mexique, dans l’État de Tabasco, un site maya a été mis au jour par des archéologues et aurait près de trois mille ans.

Cette semaine, des chercheurs venus de l’Université d’Arizona ont annoncé avoir découvert un site maya remarquable. Mais pas de n’importe quelle manière. En effet, le site baptisé « Aguada Fénix » a été révélé par la télédétection laser connue aussi sous le nom de lidar.

Le lidar, nouvelle arme fatale des archéologues

La technologie lidar n’a pourtant rien de nouveau, son invention remonte même à plus de cinquante ans. Mais depuis 2001, elle est devenue un nouvel outil redoutable pour les archéologues. Au cours des vingt dernières années, elle a même révolutionné les fouilles sur le continent américain. En effet, là où prenaient place d’importantes structures précolombiennes jadis, prospère aujourd’hui une jungle épaisse qui rend les fouilles traditionnelles très compliquées.

Des dizaines de milliers de vestiges découverts grâce au lidar

Ainsi, au Guatemala où la forêt a pris le dessus dans de nombreuses régions, plus de 60.000 vestiges mayas ont été découverts par les archéologues en 2018 grâce au lidar. En survolant les zones avec cet équipement les chercheurs sont capables de couvrir une surface très importante en peu de temps. En près de vingt ans, le lidar a permis d’analyser de nombreuses situations à travers le monde, que ce soit la pyramide de Kheops ou même les champs de batailles de la première guerre mondiale.

Le plus ancien site maya

En ce qui concerne « Aguada Fénix », les chercheurs estiment que le site a plus de trois millénaires, ce qui en ferait la plus ancienne structure maya connue à ce jour. Dans ce cas précis, la jungle n’avait par ailleurs rien à voir avec la non découverte du lieu. « La région est développée. Ce n’est pas la jungle ; des gens vivent ici » explique Takeshi Inomata, directeur du projet. « Mais ce site demeurait inconnu tant il est plat et étendu. Il ressemble simplement à un paysage naturel. Avec le Lidar, il apparaît comme une forme bien étudiée. »

LIRE AUSSI > Des archéologues auraient retrouvé le tombeau de Romulus, fondateur mythique de Rome

Débat sur l’apparition des Mayas

Sur l’apparition de la civilisation maya, les débats font encore rage dans la communauté scientifique. Et cette nouvelle découverte pourrait bien aider à trancher la question. « Il y a toujours eu un débat afin de savoir si la civilisation olmèque avait mené au développement de la civilisation maya, ou si les Mayas s’étaient développés indépendamment. Notre étude se concentre donc sur une zone clef entre les deux. » explique le chercheur américano-japonais.

Une civilisation égalitaire ?

La structure découverte mesure près de 400m de large, 1400 mètres de long et entre 10 et 15 mètres de haut. Selon les archéologues, 3,2 à 4,3 millions de mètres cubes de terre ont pu être nécessaires pour construire cette immense plateforme. L’organisation du lieu suggère également une civilisation avec une hiérarchie plus horizontale. À l’inverse d’autres sites plus récent, il n’y a en effet ici pas de traces de dirigeants glorifiés.

« Pas nécessairement besoin d’un gouvernement bien organisé pour réaliser de grands projets »

«  Les périodes plus tardives ont été marquées par de puissants dirigeants et des systèmes administratifs ordonnant aux personnes de faire le travail. Ce type de compréhension offre d’importantes implications quant au potentiel humain, et celui des humains agissant en groupe. Il n’y a pas nécessairement besoin d’un gouvernement bien organisé pour réaliser de grands projets. Les gens peuvent travailler ensemble pour accomplir d’incroyables résultats. » assure Takeshi Inomata.

Effondrement de la civilisation

Une chose est sûre, cette « société égalitaire » ne semble pas avoir perduré longtemps parmi les peuples mayas. Basée sur des cités dirigées par des « divins seigneurs », la civilisation a vite cédé à la vanité et a sombré dans des guerres intestines pour le prestige. L’appauvrissement des sols et la déforestation intensive (déjà à l’époque !) font également partie des facteurs à l’origine de l’effondrement de cette civilisation de plus de 10 millions d’individus. De quoi en tirer des leçons pour notre monde actuel…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments