Une découverte qui permet aussi de ne pas parler de Macron...


L’équipe d’archéologues du parc archéologique du Colisée ont mis au jour un sarcophage dédié à Romulus, qui aurait, selon la légende, fondé la cité antique de Rome

La découverte a tout de suite été qualifiée « d’exceptionnelle » par la directrice du parc archéologique du Colisée, Alfonsina Russo. En effet, sur le forum romain, centre névralgique de la cité antique, les archéologues ont découvert une chambre funéraire pour le moins exceptionnelle.

Une sépulture datée du VIème siècle avant notre ère

La chambre souterraine contient en effet un sarcophage en tuf de 1m40 de long ainsi qu’un présumé autel. Il s’agit d’un hypogée, c’est-à-dire d’une tombe creusée directement dans la roche. Les éléments trouvés à l’intérieur du tombeau remonteraient à plus de 600 ans avant notre ère. Selon la légende, Rome aurait été fondée en 753 avant notre ère. Cette date a d’ailleurs servi pendant longtemps de point de référence temporelle, bien avant qu’elle soit supplantée par la naissance du Christ.

Une piste vieille de cent ans !

Giacomo Boni,  archéologue au début du XXème siècle avait déjà dans l’idée qu’un temple ou un tombeau dédié à Romulus pouvait exister à cet endroit. Et c’est en suivant cette piste que les chercheurs actuels ont fait cette découverte, après plus d’un an de fouilles. Cette piste corrobore celle de l’écrivain romain, Varron. Cet auteur, né en 116 avant notre ère, affirmait en effet que le tombeau de Romulus se trouvait derrière la Rostra, tribune réservée aux harangues publiques. Or c’est précisément à cet emplacement que la découverte a été faite.

Tout proche du Lapis Niger

Le Lapis Niger fait partie des pièces archéologiques essentielles de la cité romaine. Aujourd’hui exposée au Musée des thermes de Dioclétien, elle fut découverte en 1899 sur le même site. Une partie des écritures portées sur cette pièce exceptionnelle évoque un ancien Roi. Et toujours pour l’écrivain Varron, elle marquait l’emplacement du tombeau de Romulus. Denys d’Halicarnasse, célèbre historien du premier siècle avant notre ère, pensait lui aussi la même chose. Pour les archéologues du parc du Colisée : « Ce n’est pas une coïncidence que le Lapis Niger, la pierre noire décrite comme un lieu funéraire car liée à la mort de Romulus, se trouve dans l’axe de la chambre souterraine ».

Le Lapis Niger

Romulus a-t- il vraiment existé ?

Reste que pour les historiens, l’existence de Romulus pose question. Selon la légende, Romulus et Rémus étaient deux frères jumeaux, fils du dieu Mars et de la prêtresse Rhéa Silvia. Les deux enfants auraient été déposé dans un panier et jetés dans le Tibre. Toujours selon le mythe, ils auraient ensuite été élevés par une louve. Une fois adulte, les jumeaux auraient décidé de fonder une ville, mais ils ne seraient pas parvenus à se départager pour trouver son nom. Ils auraient alors tracé un sillon dans la terre pour se départager. Rémus aurait à ce moment franchi le sillon par défi, et sous le coup de la colère, son frère l’aurait tué. C’est ainsi que la ville aurait pris le nom de Rome.

Dans d’autres versions, plus crédibles, Tite-Live, auteur du premier siècle de notre ère, explique que les enfants n’avaient pas vraiment été élevés par une louve, mais par une prostituée surnommée Lupa par les bergers… À la fin des années 80, des archéologues ont également mis au jour dans cette zone une longue entaille jalonnée de pierres. Pour Andrea Carandini, chercheur responsable de l’époque, il s’agissait sans doute du sillon sacré tracé par Romulus…

« Le fait que Romulus ait existé ou pas n’est pas l’essentiel, ce qui importe c’est que cette figure soit considérée comme le point de départ choisi par les anciens pour marquer la naissance politique de la ville », affirme l’archéologue Paolo Carafa.

Une chose est certaine, cette découverte n’a pas fini de faire parler… Et comme l’affirment les chercheurs eux-mêmes : « à partir de cette découverte doit à présent s’ouvrir un débat scientifique ».

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Byblos
4 mois il y a

“Cette date a d’ailleurs servi pendant longtemps de point de référence temporelle, bien avant qu’elle soit supplantée par la naissance du Christ.”. AB URBE CONDITA (AUC) => Après la fondation de la Ville.

C.a.
4 mois il y a

Merci de changer de sujet de temps en temps, très intéressant ce sujet !
Effectivement tout ne tourne pas autour de Macron, il y a de belles choses à mettre en avant…

Mamie Doo
4 mois il y a

Je suis étonnée de lire 5 fois le mot “notre ère” dans 31 phrases au total… Il n’y a pas de terme plus vague que cette expression… “Dans état j’erre ?” la caractérise bien ! “Une ère, ou âge, dure un peu plus de deux millénaires. Elle correspond à un phénomène astronomique, l’alignement du soleil avec l’une des 12 constellations du zodiaque; le mouvement périodique du système solaire dans l’univers s’effectue en 25790 ans, ou si l’on préfère, chaque ère dure environ 2150 ans. Ce mouvement se fait à l’inverse du zodiaque, du Gémeaux, on passe au Taureau, puis au… Lire la suite »

Félix
4 mois il y a
Reply to  Mamie Doo

Ce mot n’est pas particulier à l’astrologie : « Le mot d’ère signifie dénombrement d’années commencé à un certain point que quelque grand événement fait remarquer » (Bossuet)