Annuler la dette Covid-19 ? « Inenvisageable » selon Christine Lagarde


À se demander à quels intérêts répond la BCE...

Auteur :

Dans le JDD paru ce 7 février, Christine Lagarde explique qu’il est « inenvisageable » d’annuler la dette Covid-19 auprès de la BCE.

La présidente de la Banque centrale européenne considère en effet que cette annulation serait « une violation du traité européen qui interdit strictement le financement monétaire des États ».

Un débat stérile

« Cette règle constitue l’un des piliers fondamentaux de l’euro » argumente Christine Lagarde. Dans l’hebdomadaire, l’ancienne directrice du FMI explique que le débat concernant l’annulation de cette dette est inutile. Balayant les arguments des économistes, la présidente de la BCE préfère orienter le débat sur l’utilisation de cette dette. « À quoi sera affectée la dépense publique ? Sur quels secteurs d’avenir investir ? Voilà le sujet essentiel aujourd’hui » déclare-elle dans les colonnes du journal.

Plus de 100 économistes voudraient voir cette dette supprimée

Le 5 février dernier, plus d’une centaine d’économistes européens se réunissaient pour écrire une tribune appelant à annuler les dettes publiques tenues par la BCE. Les signataires y affirment que « l’annulation [de la dette] n’est pas explicitement interdite par les traités européens ». Selon eux, l’histoire a démontré à plusieurs reprises que « les difficultés juridiques s’effacent devant les accords politiques ». Les experts estiment que son annulation permettrait une reconstruction sociale et écologique plus simplifiée après cette crise sanitaire.

LIRE AUSSI > FAUT-IL ANNULER LA DETTE PUBLIQUE DÉTENUE PAR LA BANQUE CENTRALE ?

2021 « une année de reprise »

Même si Christine Lagarde admet que tous les pays de la zone euro sortiront de la crise sanitaire fortement endettés, elle estime que ces derniers arriveront à rembourser la BCE. « Les dettes se gèrent dans le temps long. Les investissements réalisés dans les secteurs déterminants pour l’avenir engendreront une croissance plus forte », souligne-t-elle. Selon la présidente de la BCE « la reprise sera créatrice d’emplois, et donc fédératrice. Nous allons vers une autre économie, plus numérique, plus verte, plus engagée face au changement climatique et pour le maintien de la biodiversité ». 2021 serait donc selon ses dires « une année de reprise », même si nous ne retrouveront pas « les niveaux d’activité économique d’avant la pandémie avant mi-2022 ». Une vision plutôt optimiste, mais qui est selon nous illusoire sans Frexit…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
théron simone-laure
23 jours il y a

Ce qui parait inenvisageable aujourd hui peut être possible demain. Si on est optimiste, on peut y croire….

campellli
20 jours il y a

Elle est si douce …
Au lieu d’en rêver le Kazakhstan et les Islandais eux l’on fait ! Un Miracle ?
https://www.pressenza.com/fr/2019/07/le-kazakhstan-comme-lislande-en-2008-declare-quil-ny-aura-plus-de-renflouement-des-banques-privees/

Yro
14 jours il y a
Reply to  campellli

Avec de la volonté on peut aller partout, peut être est ce que sa tête pourrait sortir de son corps a un moment ou le peuple décidera que violé les lois européennes n’est plus un problème

©2021 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account