Trois semaines après le début des manifestations des Gilets jaunes, émaillées de nombreuses violences à Paris et en province, d’autres mouvements de contestations prennent de l’ampleur : ambulanciers, agriculteurs, lycéens et étudiants.

Alors qu’un acte 4 de la mobilisation des Gilets jaunes est annoncé par plusieurs pages Facebook pour le 8 décembre, ce sont désormais d’autres pans de la société qui réclament d’être entendus par l’exécutif, dont les réformes à marche forcée semblent avoir braqué différents secteurs d’activités.

Plusieurs centaines d'ambulanciers sont rassemblés aux abords de l'Assemblée nationale, ils protestent, entre autres, contre l'ubérisation de leur profession.#Paris #Concorde #ambulances

Opublikowany przez RT France Niedziela, 2 grudnia 2018

Les ambulanciers contre de nouvelles dispositions de la Sécurité sociale

Ainsi, le 3 décembre, plusieurs centaines d’ambulanciers ont convergé en direction de la place de la Concorde à Paris avant de bloquer les Champs-Elysées. Ils réclament notamment la suppression de l’article 80 du projet de budget de la sécurité sociale 2017, entré en vigueur le 1er octobre 2018. Depuis cette date, la prise en charge du transport des patients revient directement aux hôpitaux et cliniques plutôt qu’à l’Assurance maladie, tout comme le choix des ambulances privées, auparavant réservé aux patients.

Lycéens et étudiants contre les réformes de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur

Le même jour, porté par la contestation des Gilets jaunes, le mouvement de protestation contre les réformes dans l’Education nationale a pris de l’ampleur, avec des dizaines de blocages de lycées dans toute la France. A certains endroits, des heurts ont éclaté. Une centaine de lycées ont été perturbés à travers la France, qu’il s’agisse de blocages complets ou partiels. Parmi les académies les plus touchées figurent Toulouse, avec une quarantaine d’établissements perturbés, Versailles et Créteil, avec une vingtaine dans chacune de ces académies.

A Toulon, des lycéens sont descendus dans la rue et ont brûlé plusieurs poubelles et la police a fait usage de gaz lacrymogènes. Les étudiants de plusieurs universités ont également fait montre de leur mécontentement concernant la réforme de Parcours Sup, la plateforme d’inscription à l’université, accusée d’être inégalitaire, ainsi que la hausse des frais de scolarité pour les étrangers.

Source  RT France – lire la suite de l’article

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account