Élections régionales : abstention record, la droite en tête des suffrages…


... et LReM en PLS

Auteur :

Ces élections régionales ont été marquées par un taux d’abstention de vote record de 66,1%. Les présidents sortants semblent en bonne voie pour conserver leur place. La droite reste le favori du premier tour.

C’est un record. Lors du premier tour des régionales ce dimanche 20 juin, le taux d’abstention était le plus haut jamais enregistré, tous scrutins confondus (et hors référendum). À 17h, la participation s’élevait à seulement 26,72% contre 43,01% en 2015. Malgré ce signe inquiétant qui témoigne d’une fracture forte entre le peuple et le monde politique, la droite (LR) prend la tête des suffrages de ce premier tour des élections régionales, loin devant les partis de gauche, du RN et LReM.

Une désorganisation monstre

L’organisation de ces élections a été à l’image de la gouvernance de LReM : une improvisation foireuse totale. En effet, dans plusieurs villes de France, certains bureaux de vote n’ont pas pu ouvrir leurs portes faute d’assesseurs quand d’autres ont constaté une pénurie de bulletins de vote ! Autre ratage : la distribution des professions de foi. Cette cacophonie a fortement été critiquée par l’opposition et sur les réseaux sociaux et pour cause : de nombreux citoyens ont relayés des photos de professions de foi aux pieds de leurs immeubles si ce n’est même jetés à la poubelle ou dans la nature, au lieu d’atterrir dans leurs boites aux lettres. Vive la mise en concurrence des services publics !

LIRE AUSSI > VERS UNE ABSTENTION RECORD AUX ÉLECTIONS RÉGIONALES : UN SYSTÈME À BOUT DE SOUFFLE ?

La droite en tête au premier tour

Hormis ces cafouillages, la droite semble être la grande gagnante de ce premier tour des régionales. En effet, elle s’impose dans six régions et à La Réunion. Laurent Wauquiez, le candidat LR sortant en Auvergne-Rhône-Alpes est en tête des suffrages et réalise le meilleur score au niveau national. Les Hauts-de-France ont également voté majoritairement pour le candidat sortant Xavier Bertrand. Valérie Pécresse (LR) est également en bonne voie pour conserver son poste de présidente de région en Ile-de-France.

La gauche suit et le Rassemblement National traîne

À gauche, les victoires se font plus discrètes. Alain Rousset, candidat PS sortant, possède une belle avance sur la candidate RN Edwige Diaz en Nouvelle-Aquitaine. En Occitanie, la candidate sortante PS Carole Delga reste en tête des suffrages. Le PS est en tête de lice dans trois autres régions, ainsi qu’en Martinique. Le RN s’impose quant à lui en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. En revanche, le parti regrette les résultats obtenus car moins bons qu’attendus dans les Hauts-de-France et au Centre-Val de Loire. Les partis LReM et EELV font chou blanc, les scores obtenus ne leur permettent pas de passer au second tour dans plusieurs régions.

Et la démocratie?

Même si la droite domine plusieurs régions de France, on ne peut pas vraiment parler de victoire écrasante. Le taux d’abstention est alarmant car il est le signe d’une démocratie malade, fonctionnant en roue libre, sans tenir compte de l’opinion du peuple. Si plusieurs facteurs expliquent ce manque de mobilisation, une lassitude concernant les élections se fait ressentir depuis des décennies : les Français ne se sentent plus représentés. Les politiciens et médias ont beau, en chœur, font mine de chercher les causes et solutions à ce manque de mobilisation, les Français, eux, ont bien trouvé la solution qui leur permettrait de participer à la vie politique française et le clament depuis des années : le RIC.

Voilà ce à quoi se résume la confiance des Français dans la politique. Quelqu’un oserait-il crier victoire ?

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Avlula
3 mois il y a

Malgré des années d’existence par exemple de l’UPR qui est assez transparente avec tout ça, les gens ne savent toujours pas que ce sont les candidats (enfin les partis/mouvements) qui doivent payer tout le matériel électoral, professions de foi, bulletins etc. Et donc ils croient qu’on a « oublié » certaines listes.
Faudrait peut-être rappeler que les listes qui se lancent et tentent d’apporter de la nouveauté n’ont pas les moyens de vieux partis, et donc qu’on doit forcément se renseigner sur Internet pour en entendre parler et imprimer son bulletin.

Emilien
3 mois il y a
Reply to  Avlula

Effectivement je me suis demandé pourquoi je n’avais que 2 listes dans l’enveloppe alors que 7 listes se sont présentées dans ma région !! ça en dit long sur le rapport entre le pognon et la démocratie…

Les élections sont une immense blague, ce qu’il nous faut c’est une démocratie directe. On en a ras le cul, maintenant c’est la démocratie ou la guerre civile, le mouvement des gilets jaunes l’a bien montré.

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account