L'idée de génie d'un sénateur LR...

Jean-Pierre Grand, ce nom vous est peut-être étranger, c’est pourtant celui du sénateur LR qui vient de déposer un amendement qui fait grand bruit. Dans le cadre de la loi dit de « lutte contre la haine sur internet », le parlementaire propose d’interdire « la diffusion de l’image des forces de l’ordre en absence de leur accord ».

Le mouvement des Gilets Jaunes aura été l’occasion de voir fleurir sur le net un nombre incalculable d’interventions de gendarmes, policiers, CRS, dévoilant parfois des violences manifestes du côté des représentants de l’État.

C’est dans ce contexte tendu, entre les forces de l’ordre et la population, que s’inscrit cet amendement.

Depuis plus d’un an maintenant, et régulièrement ces dernières semaines, les menaces envers les forces de police sont de plus en plus médiatisées. Le 5 décembre, une dizaine de CRS aurait reçu des lettres de menaces à leurs domiciles. On pourrait y lire : « Pour chaque citoyen blessé, ce sera un membre de famille de FDO [forces de l’ordre] qui subira les mêmes préjudices et sans remord. Tenez-vous le pour dit ».

C’est donc au nom de la protection de ces fonctionnaires et de leur famille que la loi pourrait être votée. L’article se présente ainsi :

« Art. 35 – Lorsqu’elle est réalisée sans l’accord de l’intéressé, la diffusion, par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support, de l’image des fonctionnaires de la police nationale, de militaires ou d’agents des douanes est punie de 15 000 euros d’amende. »

Vous avez bien lu, ce sénateur LR propose l’interdiction pure et simple de filmer les forces de l’ordre sur la voie publique. Ces mêmes forces de l’ordre qui agissent au nom du peuple français et dont la mission n’est autre que la protection et la sécurité du peuple. Terminé les directs lors des manifestations ? Terminé les vidéos des interpellations ? Rappelons qu’aujourd’hui, aucune loi n’interdit de filmer les forces de l’ordre. Et comment pourrait-il en être autrement dans un État de droit ? L’ordre public ne doit-il pas être garanti dans une transparence totale ? N’est-ce pas là un des fondements de notre « démocratie », un rempart censé nous séparer des régimes autoritaires et de l’arbitraire des gardes prétoriennes ?

Une chose est sûre, l’IGPN risque de s’opposer fermement à cet amendement, les nombreuses vidéos de violences policières constituant pour la police des polices des preuves matérielles essentielles à leurs enquêtes… Ah, on nous souffle à l’oreille que ces vidéos ne sont pas utilisées par L’IGPN… Dommage !

Le Média pour Tous

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

7
Poster un Commentaire

avatar
7 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
2 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
7 Auteurs du commentaire
TaipanHaidenClaude TartasMarcel CharestByblos Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Bardass
Invité
Bardass

Le 4ème Reich… En marche…

ALAIN SOBREPERE
Invité

Un grand pas de plus vers la dictature si cet amendement est adopté !!!

Byblos
Invité
Byblos

Lentement, discrètement, imperceptiblement, mais sûrement la France progresse (?) vers la dictature.
Il serait bon, très sain même, de retourner à l’Histoire de France depuis la proclamation de la 1ère République en 1792. On observera que les années de dictature sous diverses appellations (Convention, Terreur, Directoire, 1er ou 2ème Empire, État Français, etc.) sont plus nombreuses que les années de démocratie plus ou moins réelle.

Marcel Charest
Invité
Marcel Charest

Cachez cette violence policière que je ne saurais voir.
Il ose dire que la police est là pour “la protection et la sécurité du peuple.” Il fait erreur. La police existe avant tout pour protéger un pouvoir en place.
On le sait tous que la violence policière existe, mais on ne veut pas la voir.

Claude Tartas
Invité

Monsieur Jean-Pierre Grand est fier de sa police qui matraque, éborgne, handicap à vie, il veut étouffer la naissance de cette dictature mais il ne veut pas que ces méfaits soit rendu publique. A-t-il honte de leur basse besogne quand ils se mettent courageusement à plusieurs pour frapper des manifestants à terre. cette police qui est capable de faire emprisonner des milliers de citoyens alors qu’ils sont incapable de maîtriser 1500 black block. Il fait parti de cette race de minable d’extrême droite. En décembre 2007, Jean-Pierre Grand est suspendu de l’UMP par Patrick Devedjian pour avoir déclaré que «… Lire la suite »

Haiden
Invité
Haiden

Voilà comment supprimer des preuves facilement… Protection de la police oui mais avoir des œillères sur leurs propres fautes ça non !

Taipan
Membre
Taipan

“Vous avez bien lu, ce sénateur LR propose l’interdiction pure et simple de filmer les forces de l’ordre sur la voie publique.”

Ah non, moi j’ai lu ici qu’il serait (ou qu’il était, je ne sais pas si c’est déjà passé) interdit de diffuser et non de filmer.
Vu qu’on n’est pas solvable de toute manière, cette histoire va leur coûter un pognon de dingue XD

©2020 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account