Végane VS agriculteur : le grand débat !


Viande ou pas viande ? Élevage ou pas élevage ?

La consommation de viande, et plus généralement l’exploitation animale, est au cœur d’un débat sociétal. Sur les réseaux sociaux, sur les plateaux télé et même en plein repas de famille, le véganisme est de plus en plus débattu. Dans le studio du Média pour Tous et pour le cinquième numéro de l’émission Ça va bien se passer, Thierry Bailliet (agriculteur) et Brigitte Gothière (co-fondatrice de L214) ont accepté d’en débattre.

Encore une fois, merci à tous pour votre soutien, et merci à nos contributeurs qui nous permettent de construire ce média. Vous pouvez nous aider à développer ce  média en devenant contributeur du Média pour Tous (à partir de 5 euros par mois). Vous aurez alors accès à toutes les versions intégrales des reportages passés et à venir, aux bonus, vous aurez également la possibilité de poser vos questions aux prochains invités de nos émissions en studio etc etc… Merci à vous !

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
15 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Fabien Roussel
6 mois il y a

Un débat : permaculture vs agriculture serait à mon sens bien plus intéréssant. Car demain si le monde était végan l’agriculture traditionelle ne serait pas assez productrice pour satisfaire la demande, contrairement à la permaculture.

Lacedemone
6 mois il y a
Reply to  Fabien Roussel

Sur les rêves de permaculture à la Rhabi ou autre, relire ce formidable reportage de l’Afis de 2012 qui vaut son pesant de cacahuète pour réaliser l’ampleur de la supercherie… Morceaux choisis de la conclusion, qui peut-être donnera envie aux gens de bonne foi d’aller lire les développements absolument hallucinants : Ce sont manifestement l’amateurisme et l’idéologie qui prévalent en ces lieux, avec une petite touche de croyances ésotériques pour finir de décrédibiliser l’entreprise.[…]-en termes de production, le résultat nous a semblé plutôt désastreux. Au point que la présentation initiale , qui évoquait le rapport De Schutter18   et la possibilité de… Lire la suite »

Avlula
6 mois il y a
Reply to  Lacedemone

Alors que le chlordécone, ça c’est magnifique, de la bonne science ! Dommage que cette bonne science s’arrête aux intérêts marchands et ne finisse décidément pas ses essais pour être vraiment sûr de ne pas faire de grosses bêtises qu’il faudra des décennies à découvrir et des siècles à effacer. Dans combien de décennies est-ce qu’on découvrira les bêtises qu’on fait aujourd’hui ? Comme si les gens dont le but est de faire pousser de la nourriture n’allait pas naturellement mettre en place une certaine méthode et des observations pour s’améliorer, et qu’il fallait attendre que des bacs+8 débarquent pour… Lire la suite »

Last edited 6 mois il y a by Avlula
Emilien
6 mois il y a
Reply to  Lacedemone

Bonjour, je suis permaculteur et ce que vous dites est à la fois vrai et faux. La permaculture, selon moi, c’est effectivement une aspiration à l’autosuffisance. Pour nourrir la planète, il faudrait donc que tout le monde soit prêt à se mettre au boulot, ce qui n’est pas du tout le cas. Ensuite, il faut savoir qu’aujourd’hui la permaculture est une mode et beaucoup de « formateurs » ont vite compris le filon, des gens qui ne connaissent rien à l’agriculture et qui font payer des « formations » des fortunes à des bobos en quête de nature. Quand on part de rien, il… Lire la suite »

campellli
6 mois il y a

C’est un peu comme refuser la 5G ou le Linky tout en souhaitant se maintenir dans ce système capitaliste rouleau compresseur… en réalité beaucoup d’hypocrisie il y a, puisque depuis des décennies les petits agriculteurs respectueux du vivant se suicident au profit des gros et bobos des villes. Les Vegans et autres Végétariens il y a longtemps que nos grand parents y étaient en ne mangeant de la viande qu’une fois par mois quand c’était possible ! Mais tout de même, avouons que le mouvement des jeunes pour le climat ces dernières années, a été positif pour arrêter cette folie… Lire la suite »

Last edited 6 mois il y a by campellli
degoute
6 mois il y a

Purée vous voulez vraiment qu’on stress encore a écouter ces idéologues hors sols…
le pass sanitaire ne suffisait pas !

Last edited 6 mois il y a by degoute
matperrier
6 mois il y a

à 20min, mr bailliet nous dit qu’il « pense » que le véganisme n’est pas bon pour les enfants!, mais qu’il n’est pas scientifique et qu’il pense juste! ce genre de discourt, quand on n’a pas la preuve formelle de quelque chose, on ne s’engage pas à le dire! à faire des hypotéses , le discours est biaisé, cela ne fait pas avancé les choses!!! on retrouve cela tous les jours dans les discours de francais!!! je pense que! c’est une chose de plus en plus courante du fait que les francais, ont beaucoup trop d’information, mais ne creuse pas, pour connaitre… Lire la suite »

Last edited 6 mois il y a by matperrier
Pauline Tranchant
6 mois il y a

Au final, y a-t’il un bon argument, à part les plaisirs du palais, pour continuer à manger de la viande ? Il me semble qu’au vu de tous les arguments scientifiques et sociétaux abordés (la santé, le climat, les crises sanitaires, etc.), il n’y a pas d’intérêt collectif à consommer de la viande et à faire perdurer l’élevage. Et on ne parle même pas des arguments philosophiques abordés par Brigitte.

Last edited 6 mois il y a by Pauline Tranchant
Emilien
6 mois il y a

Il y a un argument de poids : l’autonomie alimentaire. Je suis permaculteur, je me creuse le citron depuis des années pour être le plus autonome et indépendant possible. Je vous souhaite bon courage pour être autonome sans animaux. Le veganisme est un luxe pour des gens qui ne produisent pas eux-même leur nourriture.

Editor
Simon Desanglois
6 mois il y a
Reply to  Emilien

Sans animaux peut-être pas, par contre, sans les tuer, c’est tout à fait possible !

Pauline Tranchant
6 mois il y a
Reply to  Emilien

Emilien, je ne vois pas en quoi l’autonomie alimentaire est plus facile avec que sans élevage. Brigitte a expliqué que la culture de céréales servant au bétail est bien plus coûteuse en espace que la culture de produits directement consommés par les humans. D’ailleurs, la France importe du soja du Brésil pour nourrir le bétail. Pour ce qui est du luxe du véganisme : pourquoi dites-vous cela ? Le panier vegan est moins cher que le panier non-vegan, pour autant que l’on n’y mette pas trop de produits transformés (qui de toute façon ne sont pas super pour la santé).… Lire la suite »

Last edited 6 mois il y a by Pauline Tranchant
Emilien
6 mois il y a

Pour l’autonomie alimentaire, je parle d’une autonomie à l’échelle la plus locale possible. Pour faire pousser des légumes et des céréales sur le long terme, l’apport de fumier est primordial. Ce n’est pas un hasard si le mode de vie traditionnel sous nos latitudes est la ferme en polyculture-élevage. C’est la meilleure manière d’être libre et autonome. Ensuite, nourrir le bétail est coûteux et stupide uniquement dans le cadre actuel de la surconsommation et du gaspillage à outrance. Pour ce qui est du luxe, ça n’a strictement rien à voir avec une question de prix. Si vous souhaitez vous nourrir… Lire la suite »

Pauline Tranchant
6 mois il y a
Reply to  Emilien

D’accord, merci pour votre éclaircissement. Je ne souhaitais pas insinuer que vous êtes un nanti, j’ai cru comprendre que la permaculture est votre métier. Pour moi les nantis seraient les personnes pouvant se permettre de produire leur propre nourriture, mais sans vivre de cette production. Et effectivement, mon propos est au sujet de l’autonomie au niveau national. C’est super que vous souhaitiez monter votre ferme de permaculture à partir de rien, tout à votre honneur ! Mais est-ce un modèle viable pour nourrir tout le monde ? Enfin, y a-t’il une raison de préférer l’engrais d’origine animale à l’engrais chimique,… Lire la suite »

Last edited 6 mois il y a by Pauline Tranchant
Emilien
6 mois il y a

Le cœur du problème justement, c’est que je ne considère pas la permaculture comme un métier, mais un mode de vie. Le but de la permaculture, ce n’est pas d’être « rentable » dans le sens financier, mais justement d’arriver à se passer d’argent pour être libre et indépendant. Le problème c’est que pour s’installer, ça nécessite un investissement de départ en argent, en temps, en énergie. Et les premières années, quand on part de rien, c’est compliqué et il faut s’accrocher et dépendre des aides le temps de tout mettre en place. Avec ma petite expérience, je suis convaincu que le… Lire la suite »

gilles gueroult
6 mois il y a

Beaucoup de (Ché pas quoi ) pour la dame et ( voilà voilà )pour le Mr

©2022 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account