Manuel Valls voudrait conquérir le poste de maire de Barcelone le 26 mai. Le pari s’avère présomptueux. L’ex-Premier ministre aurait dû le savoir : nul n’est prophète en “son” pays.

Sur le papier, il s’affichait comme le candidat idéal. La biographie flatteuse sur le site manuelvalls2019.barcelona promet une prouesse électorale à venir. Avant de suivre « une trajectoire politique intense et pleine de succès », Manuel Valls est né à Barcelone, il y a 56 ans; ses « meilleurs souvenirs » ont pour cadre « la maison familiale » dans le quartier de Horta « où il passe tous les étés pour ne pas perdre le lien avec sa ville natale ». Il y bénéficie d’une « ambiance intellectuelle et artistique » propice à l’épanouissement : parmi les amis de son père, Xavier, un peintre : l’écrivain Eduardo Mendoza, les architectes Ricardo Bofill et Oscar Tusquets, des hommes politiques tel Pasqual Maragall, maire (socialiste) de la cité catalane entre 1982 et 1997…

Las, huit mois après avoir annoncé sa candidature à l’élection municipale de Barcelone du 26 mai, l’ancien socialiste français, défait aux primaires du PS de 2011 et 2017, n’a pas plus réussi à convaincre au-delà des Pyrénées. « Il a raté sa carrière politique et il ne connaît pas les problèmes de la ville » : en deux mots, la maire sortante Ada Colau (gauche radicale, soutenue par Podemos) avait flingué, dès avril 2018, l’ex-Premier ministre pressenti par le parti libéral Ciudadanos afin de se présenter à la tête d’une coalition centriste. Un an après, « le candidat de l’étranger », crédité de 12 % des intentions de vote, est relégué par les sondages à la quatrième position, loin derrière les deux favoris, l’édile sortante et l’indépendantiste Ernest Maragall (le frère de Pasqual), alors même qu’il jouit d’une notoriété remarquable.

J’assume d’être le candidat du talent devant ceux qui ont échoué comme Colau et ceux qui nous conduiraient au désastre comme Ernest Maragall.

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales | Plan du site

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account