Un officier de la police nationale du commissariat d’Élancourt (Yvelines) s’est donné la mort avec son arme de service. Disparu depuis lundi, son corps a été retrouvé mardi dans un bois, relate Actu17 se référant à une source policière proche de l’enquête. Il s’agit du troisième fonctionnaire de police à se tuer en l’espace de 48 heures.

L’officier Mickaël Q. travaillait au commissariat d’Élancourt, dans les Yvelines. Lundi, l’agent de la police nationale a été porté disparu.

Cependant, son corps a été retrouvé le lendemain après-midi dans un bois, annonce Actu17 se référant à une source policière proche de l’enquête. L’homme s’est donné la mort avec son arme de service.
Le fonctionnaire était séparé et avait deux filles âgées de 9 et 13 ans.

Ce n’est pas la première fois que des policiers décident de mettre volontairement fin à leurs jours. Lundi, un agent de police âgé de 45 ans s’est tué entre les murs du commissariat de Limoges (Haute-Vienne). Mardi, un autre fonctionnaire affecté au commissariat de Dunkerque s’est lui aussi ôté la vie.

Ainsi, depuis janvier 2019 au moins 15 fonctionnaires de la police nationale se sont tués, dont 10 policiers s’étant donné la mort durant les 22 premiers jours de l’année.
36 policiers et au moins 31 gendarmes se sont tués en 2018. En 2017, ce chiffre s’élevait à 51 policiers.

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales | Plan du site

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account