Tout le monde s’est trompé sur le compte de Trump


Par Caitlin Johnstone pour RT traduit par Le Cri des peuples

Les partisans de Donald Trump disent qu’il a « drainé le marécage » et mis fin aux guerres. Ses adversaires disent qu’il était une marionnette de Poutine et une réincarnation d’Hitler. Les deux ont tout faux.

Après des semaines de spéculation et d’espoirs désespérés que Donald Trump pourrait se préparer à gracier le lanceur d’alerte de la NSA Edward Snowden et / ou le fondateur de WikiLeaks Julian Assange avant de quitter ses fonctions le 20 janvier, ce que la dernière série de grâces présidentielles a livré est à peu près aussi loin de ces espérances qu’on peut l’imaginer.

« Lors d’une audacieuse série de grâces avant Noël, le Président Trump a accordé sa grâce mardi à deux personnes condamnées dans le cadre de l’enquête du conseil spécial sur la Russie, quatre gardes de Blackwater condamnés pour le meurtre de civils irakiens et trois anciens membres Républicains corrompus du Congrès », rapporte le New York Times.

Comme le rapporte RT, « La décision de Donald Trump de gracier quatre mercenaires de Blackwater impliqués dans le massacre de civils irakiens en 2007 a été accueillie par un tsunami de colère et de ressentiment en ligne de la part de personnes qualifiant cela de parodie de justice.

Le Président Donald Trump a annoncé mardi soir qu’il accordait 15 grâces complètes et commuait les peines de cinq condamnés en peine purgée. Quatre des personnes bénéficiant de la clémence étaient d’anciens employés de la tristement célèbre entreprise militaire privée Blackwater.

Ils purgeaient de longues peines de prison, y compris une peine à perpétuité dans un cas, pour le massacre de Nisour Square, l’un des épisodes les plus notoires de l’engagement militaire des États-Unis en Irak.

Dix-sept civils irakiens, dont deux femmes et deux enfants, ont été tués sur la place bondée de Bagdad en septembre 2007, après que les entrepreneurs américains ont ouvert le feu sur elles avec des mitrailleuses, des fusils de précision et des lance-grenades. L’enquête a conclu qu’ils avaient été tués sans aucune raison. L’attaque non provoquée a été menée par des gardes de Blackwater qui escortaient un convoi de l’ambassade américaine et qui pensaient (prétendument) avoir été pris dans une embuscade.

Après un long processus judiciaire, quatre personnes ont été condamnées à diverses peines de prison. Nicholas Slatten, accusé d’avoir ouvert le feu le premier et d’avoir déclenché l’attaque contre des civils, a été condamné à la réclusion à perpétuité. »

Je n’ai probablement pas besoin de le dire à mes lecteurs réguliers, mais une grâce de Trump pour Assange et Snowden n’est certainement pas envisagée. Trump n’a rien fait d’autre que protéger le statu quo impérial tout au long de son mandat, et une grâce pour l’un de ces héroïques défenseurs de la transparence gouvernementale serait une déviation sans précédent par rapport à ses modèles comportementaux établis depuis qu’il est au pouvoir. Il est bon de faire pression sur les politiciens pour qu’ils agissent correctement, même lorsqu’ils ne le feront probablement pas, mais il y a fort à parier que Trump ne fera jamais rien de tel.

L’ensemble du mandat de Trump a révélé que pratiquement tout le monde, dans tout le spectre politique américain, avait tort à son sujet. Et c’est un témoignage de la puissance des chambres d’écho des médias qui, pour la plupart, restent aussi fausses à son sujet qu’il y a quatre ans.

LIRE LA SUITE

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
dominique maillery
3 mois il y a

depuis que je m’intéresse à trump et à Q anon, je me demande pourquoi il ne sort pas assange de cette prison de haute sécurité dans laquelle il crève à petit feu. ce n’est pas en accord avec ce qu’il dit faire et vouloir faire, le nettoyage du marais et la destruction des mondialistes. je suis loin de tout comprendre…..

Avlula
3 mois il y a

La thèse d’Alexis Cossette (qui donne l’impression d’inventer des arguments pro-Trump au fur et à mesure du constat que la réalité s’éloigne des espérances, m’enfin bon) c’est qu’Assange est mieux protégé en prison qu’en-dehors où il se ferait dessouder.
Mais si un jour on apprend qu’Assange est décédé, je suis sûr que pour Cossette, là encore ce sera un super plan sophistiqué. Je ne me moque pas, tout est possible…

Jean
3 mois il y a

Certains prétendent qu’Assange est en sécurité en prison. Beaucoup ou tous les cofondateurs de Wikileaks sont morts et pas juste à petit feu contrairement à Julian Assange. Trump et Boris Jonshon se sont peut être mis d’accord à ce sujet.

©2021 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account