Les syndicats envoient la réforme de l’assurance chômage au conseil d’État pour l’annuler


Par RT France

La quasi-totalité des syndicats ont déposé le 21 mai devant le Conseil d’Etat des recours contre la réforme de l’assurance chômage qui doit entrer en vigueur le 1er juillet.

L’Unsa, la CFDT, la CGT associée à Solidaires et à la FSU, Force ouvrière et la CFE-CGC ont saisi la justice pour obtenir l’annulation du décret du 30 mars réformant l’assurance chômage. Seule la CFTC y a renoncé, estimant qu’il n’y avait «pas de fondement juridique à un recours».

« C’est pas en leur supprimant les allocations de chômage qu’on va aider les gens à trouver du boulot quand il n’y en a pas »

Les juges auront un mois pour se prononcer sur les demandes de suspension en référé du décret et éventuellement ensuite quatre mois pour examiner le fond.

«Cette réforme va enfoncer les gens dans la précarité, c’est pas en leur supprimant les allocations de chômage qu’on va aider les gens à trouver du boulot quand il n’y en a pas», a notamment estimé à l’antenne de RT France Denis Gravouille, secrétaire général de la CGT spectacle.

LIRE LA SUITE

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
pascal
2 mois il y a

Il y a du travail mais les français ne veulent pas travailler.
Moi je suis éboueurs et personne ne veut travailler avec moi, mais personne.
Après les gens se plaignent d’être pauvre. moi je gagne 1340 € par moi. Et mon papa me dit que c’est bien…

Barros david
2 mois il y a
Reply to  pascal

Un ingénieur refusera à juste titre un travail d’éboueur à 1340€. Cependant une personne sans études ou compétences particulières acceptera sans aucun doute le job.

Guillaume audrain
2 mois il y a

Les minimas sociaux et autres prestations sociales coûtent plusieurs centaines de millions d’euros chaque année selon les rapports de la cour des comptes. Non négligeable, ça justifie la lutte contre les « assistés professionnels. Mais dérisoire en comparaison des cent à cent vingt milliards qui « s’échappent » vers les paradis fiscaux

Barros david
2 mois il y a

Je vous ferrez remarqué que l’assurance chaumage n’est pas une aide social mais un dû de l’état en vers les travailleurs qui ont cotisé en travaillant. Il ne s’agit en aucun cas d’assistanat comme vous essayez de le faire croire.

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account