Le retour de l'Amérique du Sud dans l'orbite impérial

Jeanine Añez, la Présidente par intérim de la Bolivie, installe un système politique pro-américain et anti-démocratique, alors que l’ancien dirigeant Evo Morales est exilé au Mexique. Les relations diplomatiques avec l’État d’Israël sont restaurées. Le média RT doit, quant à lui, arrêter de diffuser sa chaîne d’information.

Evo Morales avait en effet rompu ses relations diplomatiques avec le gouvernement d’Israël en 2008 suite aux attaques perpétrées par ce dernier dans la bande de Gaza, provoquant plus d’un millier de victimes palestiniennes. L’ancien président bolivien, considérant l’État juif comme “terroriste”, mit fin à l’accord qui exemptait de visa les Israéliens souhaitant entrer en Bolivie. L’État Palestinien est reconnu par la Paz depuis les années 1980. D’après l’actuelle chef d’État par intérim, les relations diplomatiques seront restaurées « en ayant toujours en tête que de cette relation peuvent naître des situations positives pour les deux [pays] et des bénéfices pour le tourisme bolivien ». Elle dénonce également la mesure prise par son prédécesseur comme « une mesure à caractère politique qui n’avait pas pris en compte les effets collatéraux, comme les questions économiques et commerciales ».

La dictacratie américaine en place !

La chaîne Russia Today est une victime collatérale de la démocrature pro-américaine. Sa diffusion en Bolivie cessera à partir du lundi 2 décembre. L’opérateur Cotas, leader du marché bolivien, n’a pas mentionné les raisons de cette décision. D’après l’ex-Vice-Président du pays, Alvaro Garcia Linera « il n’y a ni liberté d’expression ni liberté de presse, on ne peut pas exprimer son avis ».

Ce n’est pas la première fois qu’un tel événement se produit puisque la diffusion de Russia Today a également été suspendue en Équateur ce mois-ci. L’ex-Président du pays, Rafael Correa, maintenant présentateur de débats politiques sur la chaîne russe, dénonce la censure et le deux poids deux mesures appliqué par le très contesté gouvernement équatorien de Lenin Moreno. Rafael Correa s’est d’ailleurs entretenu avec Evo Morales dans la “Grande Interview”, émission produite par RT France.

Que se cache t-il derrière tout ça ?

La Bolivie possède la plus grande réserve de lithium au monde dont environ 16.000 km² exploitables. Ce métal est devenu extrêmement convoité  depuis qu’il est devenu essentiel à la construction de batteries longues durées pour les téléphones portables et les voitures électriques, notamment. Après avoir nationalisé différentes industries clés, Evo Morales avait pour projet de développer un pôle industriel public autour de cette richesse afin qu’il irrigue ses projets sociaux au bénéfice des classes laborieuses boliviennes. Quatorze usines nationales devaient ouvrir prochainement afin d’extraire le précieux lithium. Gageons que cette richesse ne sera pas perdue pour tout le monde…

BONUS : Le gouvernement bolivien avant et après le rétablissement de la démocratie :

Le Média Pour Tous

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
Roger ThibaultwayoflightByblos Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Byblos
Invité
Byblos

Il y a comme une contradiction entre ces deux informations : le rétablissement des relations avec Israël et l’arrêt de la diffusion de RT. Comment ignorer le noyautage sioniste de cette chaine russe? Et la censure sévère qui y sévit de tout propos quelque peu défavorable à Israël?

wayoflight
Membre
wayoflight

Merci la CIA !

Roger Thibault
Invité
Roger Thibault

C’est une grande tragédie pour la Bolivie!😳

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account