Rescapé du Bataclan, Guillaume Valette souffrait depuis d’un sévère état de stress post-traumatique. Deux ans après, le trentenaire s’était pendu dans la clinique psychiatrique du Val-de-Marne où il avait été admis.

Un rapport médical a lié le geste de Guillaume Valette à l’attaque dont il avait été l’une des victimes le 13 novembre 2015. Selon Le Parisien, qui raconte l’histoire, cela pourrait conduire la cour d’assises a faire officiellement du jeune homme le 131e mort des attentats du 13 novembre, conformément au souhait de ses parents.

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales | Plan du site

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account