Un gardien de la paix, signalé disparu le 25 mai, a mis fin à ses jours avec son arme de service en Seine-et-Marne. Son corps a été retrouvé le lendemain. Selon le syndicat Alternative Police, il s’agit de la 31e mort dans les rangs de la police nationale depuis début 2019, portant les statistiques à un policier tous les cinq jours.

Un policier s’est donné la mort avec son arme de service, samedi 25 mai, près de Chessy, en Seine-et-Marne, rapporte Le Figaro, en citant une source policière. Il s’agit d’un gardien de la paix affecté au commissariat du 7e arrondissement de Paris. Des policiers ont retrouvé son corps sans vie près du commissariat de Chessy le 26 mai.

Baptiste A., âgé de 31 ans, père de deux enfants, était opérateur radio. Sa femme a annoncé la disparition de son mari, disparu samedi 25 mai, alors qu’il était parti récupérer son arme de service bien qu’il fût en repos ce jour-là.

Selon le syndicat Alternative Police, ce nouveau drame est la 31e mort dans les rangs de la police nationale depuis début 2019, portant les statistiques à un policier tous les cinq jours.

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales | Plan du site

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account