SOS Chrétiens d’Orient : trois Français et un Irakien disparus à Bagdad


Le contact avec les 4 collaborateurs a été perdu lundi


Quatre collaborateurs de l’ONG SOS Chrétiens d’Orient ont disparus depuis lundi 20 janvier à Bagdad, a annoncé l’association française dans un communiqué. Benjamin Blanchard, président général de l’association, a précisé vendredi que ces quatre salariés ont été vus pour la dernière fois « aux alentours de l’ambassade de France », et devaient se rendre à un rendez-vous avec les autorités irakiennes pour des démarches administratives.

Lundi 20 janvier, quatre collaborateurs et salariés de l’association SOS Chrétiens d’Orient devaient se rendre à un rendez-vous en fin d’après-midi avec les autorités irakiennes à Bagdad, hors zone verte, afin de « réaliser un certain nombre de formalités administratives », selon un communiqué de l’ONG. Ils n’arriveront cependant pas à destination, et « après plusieurs tentatives de contact restées infructueuses toute la journée de mardi, [l’ONG] a constaté leur disparition mercredi et a donc immédiatement alerté les autorités françaises ». À ce jour, aucune nouvelle de ces trois Français et d’un Irakien membres de l’association, le chauffeur et la voiture ont également disparus. Aucune demande de rançon n’a été effectuée, et « pour des raisons de sécurité et en accord avec les autorités », les identités des personnes portées disparues ne peuvent pas encore être dévoilées. Il ne s’agit cependant pas de volontaires envoyés en mission mais de salariés « expérimentés, en bonne santé et avec une parfaite connaissance des zones de crise ».

Lors d’une conférence de presse vendredi 24 janvier, le président général de l’association Benjamin Blanchard a déclaré que les quatre salariés ont quitté lundi un hôtel dans la capitale irakienne qui « reçoit régulièrement du personnel international », et que le protocole de sécurité adapté à cette zone a bien été respecté. Contactés par l’AFP, le ministère des Affaires étrangères et l’ambassade de France en Irak n’ont pas souhaité faire de commentaire, bien que l’association assure travailler étroitement avec les autorités françaises et irakiennes dans la recherche des salariés portés disparus.

Fondée en 2013 suite à la prise du village à majorité chrétienne de Maaloula en Syrie par les djihadistes, l’association SOS Chrétiens d’Orient vient en aide aux populations chrétiennes en Syrie, en Irak, en Jordanie, en Egypte, au Pakistan et au Liban, mais aussi plus récemment en Éthiopie et en Arménie. Créée et présidée par Benjamin Blanchard et Charles de Meyer, l’ONG déclare avoir envoyé plus de 2.000 volontaires en mission depuis sa fondation. Aucun incident similaire ne s’est produit auparavant, et c’est dans un contexte d’hostilité envers les Occidentaux que le personnel associatif a disparu, un mois après l’enlèvement temporaire d’un journaliste français par une milice chiite devant l’ambassade américaine à Bagdad.

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de