Malgré 42 jours consécutifs de blocage des transports !

Mardi 14 janvier, le baromètre Harris Interactive, RTL et AEF Info a été publié dans la matinée. L’étude démontre que 60% des Français soutiennent encore la grève contre la réforme des retraites. Quant au gouvernement, moins d’un Français sur trois dit porter un regard positif sur lui.

Malgré l’annonce le 11 janvier par Édouard Philippe du « retrait temporaire » de l’âge pivot – pourtant toujours présent dans le texte de loi –, l’étude publiée fait ressortir une opposition encore très soutenue des Français à l’encontre du projet de réforme des retraites. En effet, 60% des personnes interrogées déclarent soutenir le mouvement d’opposition à la réforme, tandis que 67% d’entre elles se disent « inquiètes » vis-à-vis de la création d’un régime universel de retraites. En ce qui concerne leur niveau de confiance à l’égard des différents acteurs de la réforme, 45% d’entre elles se fient aux syndicats, et seulement 28% au gouvernement. Quant à Emmanuel Macron, 29% des Français sondés lui accorde encore leur confiance.

Concernant l’âge pivot, seuls 23% des Français interrogés approuvent son application, et 54% sont contre. Sur les autres points de la réforme, 63% sont favorables à l’extension d’une garantie de retraite minimum de 1.000€ et 70% soutiennent l’élargissement des conditions de prise en compte de la pénibilité au travail. En revanche, et c’est un point sur lequel le gouvernement a beaucoup insisté dans les médias : 44% des Français estiment être pour la suppression des régimes spéciaux.

Une mobilisation protéiforme

Ce soutien d’une grande partie des Français à l’égard de la grève se traduit dans la rue par une mobilisation constante, diversifiée dans sa forme, malgré un matraquage médiatique pronostiquant l’essoufflement du mouvement. De nombreuses actions coup de poing sont organisées à travers le pays par différents corps professionnels : personnel hospitalier, ouvriers, avocats, chauffeurs de bus, etc. La force du mouvement réside bien dans la diversité des corps mobilisés, qui dépasse de loin le cadre de la SNCF et de la RATP. Par exemple, les pompiers du Havre sont venus manifester hier leur opposition vis-à-vis de la réforme. Ils ont ainsi copieusement arrosé les abords de la sous-préfecture, une semaine après avoir fait de même avec l’hôtel de ville.

Quant aux professeurs de Clermont-Ferrand, ils ont lancé leurs manuels scolaires par-dessus les grilles du rectorat.

Dans la ville d’Ivry, des échauffourées ont éclatées entre des salariés grévistes et des gendarmes venus empêcher le blocage du centre de tri.

Et enfin, pour terminer sur une note insolite, un policier menace de faire exploser une grenade explosive au milieu de dizaines de personnes !

Décidément, face à l’union des Français (union sous tutelle des syndicats, ne rêvons pas) il ne reste au gouvernement plus que le rempart des forces de l’ordre.

Jusqu’à quand ?

Le Média pour Tous

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
LE GUEN Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
LE GUEN
Invité

bravo il faux se défendre la retraite a points n’est ni plus ni moins faite pour pouvoir tromper les futurs retraités s’en qu’ils s’en rendent compte.

©2020 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account