Semaine de 4 jours : un immense succès en Islande, et pourquoi pas en France ?


Une nouvelle révolution ?


Entre 2015 et 2019, l’Islande testait la semaine de 4 jours, sans perte de salaire sur 1% de sa population. Le grand succès de cette expérience permet aujourd’hui la réduction du temps de travail de la majorité des salariés.

Et si vous terminiez votre semaine le jeudi soir au lieu du vendredi soir sans aucune perte de salaire ? C’est ce qu’a mis en place l’Islande pendant 4 ans pour 1% de ses employés. Et les résultats se sont avérés au-delà des espérances puisque la productivité n’a pas chuté, elle a même parfois augmenté.

Travailler moins pour produire plus

Habitués à travailler 40 heures par semaine, ces Islandais sont ainsi passés à 35 ou 36h hebdomadaires, réparties sur seulement quatre jours du lundi au jeudi. Résultat, la productivité a augmenté alors que les gens travaillaient moins. Ne pas travailler le vendredi, « c’est la carotte qui nous fait avancer plus vite » raconte l’un des salariés.

Réduction du temps de travail pour 86% des Islandais

À la lumière de ces résultats probants, les syndicats locaux ont réussi à négocier une baisse du temps de travail pour 86% des travailleurs islandais. Certaines entreprises ont définitivement adopté la semaine de 4 jours et d’autres sont simplement passées à des journées plus courtes. Il faut dire que ces grosses journées de 9h sont plus faciles à adopter dans le secteur du service, qui représente la majorité des emplois en Islande. Dans l’industrie, en revanche, la pénibilité du travail permet difficilement de soutenir des journées aussi longues.

Plus d’épanouissement personnel

Le gain de productivité peut s’expliquer en bonne partie par l’augmentation du bien-être des salariés qui disposent de plus de temps pour leurs loisirs personnels et pour profiter de leur famille. Le bonheur des employés n’avait jusqu’ici jamais beaucoup intéressé les employeurs. Mais depuis que certains patrons se sont aperçus qu’un salarié heureux était jusqu’à 30% plus productif, bon nombre d’entre eux se sont penchés sur la question.

D’autres pays intéressés

Certaines entreprises ont ainsi embauché des « médiateurs bonheur en entreprise ». La semaine de quatre jours commence elle aussi à être perçue comme un bon outil pour aller dans ce sens. Plus de 1500 compagnies à travers le monde ont d’ailleurs déjà prêté attention au concept. D’autres pays se sont aussi montrés intéressés par cette expérience, comme la Nouvelle-Zélande, ou l’Espagne qui envisage sérieusement la semaine de 4 jours et de 32h.

LIRE AUSSI > CRISE : DES VOIX S’ÉLÈVENT POUR LES 32H PAR SEMAINE

La France encore loin

En France, on est encore bien loin de ces considérations avec le pouvoir actuel. Pour Emmanuel Macron, la priorité est plutôt au report de l’âge du départ à la retraite. Quant aux 35h, elles sont déjà rarement suivies de faits, puisque le temps de travail moyen des Français est de 36h. Le partage du temps de travail pourrait pourtant être un très bon levier pour réduire le chômage. L’idée de la semaine de 4 jours est tout de même proposée par quelques partis politiques français (LFI, NPA, LO, Nouvelle Donne, EELV…), mais elle reste encore bien marginale.

Un danger pour les puissants ?

Si le grand capitalisme paraît avoir autant de mal à réduire le temps de travail, c’est sans doute parce que ce procédé présente un danger certain : celui de l’épanouissement intellectuel. Un salarié asservi et épuisé par son travail et ses factures n’a en effet guère de temps pour s’épanouir intellectuellement. Par là, il est donc plus manipulable et a beaucoup moins de chances d’avoir le temps de s’intéresser à la vie politique. En relâchant trop la pression, les exploiteurs risquent de s’exposer à un péril contre lequel ils ne pourraient pas grand chose : celui de la révolte.

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
mogolien
18 jours il y a

il faut noter que l islande et l irlande sont des paradis fiscales a gafaam…. alors la semaine de 4 jour ca passe chez eux ya 10 habitants pour 10 moutons, mais ici au pays de la fête du rame mes dents bah..non…
on est des esclaves

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account