Routine du 14 juillet : voitures brûlées, pompiers attaqués, gymnase en feu…


Les policiers et les pompiers particulièrement visés


C’est une triste habitude. Le 14 juillet, fête nationale en France, est souvent marqué par des actes de malveillance ou des dégradations multiples, notamment des incendies de véhicules. L’édition 2020 apparaît comme particulièrement tendue, marquée par la crise sanitaire et économique du Coronavirus, mais aussi par le mouvement Black Lives Matter. Nous revenons à travers cet article sur divers incidents relevés cette année. 

Depuis l’an dernier, le gouvernement ne communique plus sur le nombre de véhicules incendiés, pour ne pas faire de la “surenchère”. Néanmoins, dans la journée du 14 juillet, selon un premier bilan provisoire national, il y aurait eu 61 interpellations dont 53 gardes à vue et trois policiers blessés légèrement, a indiqué une source policière.

À noter que des premiers incidents sont survenus dès la nuit du 13 au 14 juillet.

Plusieurs incidents ont été signalés dans la nuit de lundi à mardi à Nanterre, où un incendie d’origine encore inconnue a détruit un gymnase. Un bus de la RATP a également été incendié. Fort heureusement, aucun blessé n’est à déclarer.

D’autres actes à signaler à Paris, en banlieue lyonnaise et dans le Doubs :

A Lyon cette fois, lundi en début de soirée,  un incendie s’est déclaré aux abords des voies du tram.

Actu.fr rapporte que plusieurs incendies de poubelles et de scooters ont été recensés dans le Grand Lyon cette nuit-là, spécialement à Villeurbanne. ​Des tirs sauvages de feux d’artifice ont également été signalés. Vers minuit, plusieurs personnes sur Twitter faisait état d’une attaque à main armée.

Des affrontements ont lieu avec les forces de l’ordre dans le Doubs, plusieurs véhicules ont été incendiés dans différents quartiers de Montbéliard, relate la préfecture citée par France 3 Franche-Comté.

Enfin, le quotidien régional Paris Normandie précise quant à lui que des violences urbaines ont eu lieu du côté d’Evreux dans le 27. Une maison a été incendiée et huit gendarmes ont été blessés.

Dans la soirée, BFM TV a signalé que des pompiers, qui avaient été appelés pour un incendie de véhicule dans le quartier de Guinette à Étampes (91), ont essuyé au moins un tir par arme à feu. Un pompier en service a été blessé au mollet vers 23h30.

Une nouvelle fête nationale sous le signe du vivre ensemble. Vivement l’année prochaine.

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
5 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Marco
1 année il y a

Et oui ! Pas de punitions. Les gars se savent intouchables ! Le gouvernement ne fera rien. En plus avec Dupond-Moretti à la justice qui commence à les plaindre avec son baratin : plus d’écoles et ils iront dans le droit chemin. Vraiment ! Presque tous les quartiers sont gangrenés par des voyous, dans 10 ans je me demande comment sera la France ? Nous sommes très mal barrés !
Quand est ce que les français vont se réveiller ?

TEROUINARD
1 année il y a

Et peu de blessés par “LBD” !!!

michel
1 année il y a

Oui, c’est un peu comme les “émeutes” dans les banlieues sous Sarkozy où les brûleurs de poubelles étaient généralement des groupes de 10 individus cagoulés qui n’étaient absolument pas des habitants de ces cités. Je le sais, j’y ai assisté. Alors qui a intérêt à faire ça? On peut se le demander.

dominique maillery
1 année il y a

pour casser du gilet jaune, ils sont bons, mais faut pas toucher à la racaille récidiviste. je pense que ce climat de terreur est délibérément entretenu pour maintenir la population dans la peur. dans une telle peur qu’elle demandera d’elle même des mesures répressives et de surveillance : puçage, traçage, reconnaissance faciale, drônes, etc…. et tous ces merveilleux outils pourront fonctionner grâce à LA 5G !!! bingo ! idem pour le coronavirus : les moutruches ont tellement peur d’attraper leur rhume qu’ils vont tous demander à se faire vacciner. re bingo !! en clair : ils créent le problème et… Lire la suite »

Rene
1 année il y a

Oui, il faut être benêt pour croire que cela n’est pas voulu.
On peut remettre la double peine, expulsé les clandestins et les mineurs (des mineurs clandestins, marocains, tunisiens, etc…) je ne comprends même pas ce qu’ils font ici ?
Mettre des peines sévères aux gens dangereux. Les bi nationaux dangereux, dehors ! La vérité, est que l’on veut rendre les gens fous, morts de peur. Ensuite, on placera un président “sauveur”, mais de chez eux. Et la suite je ne la connais pas. A part un miracle de la haut qui pourrait modifier la donne ou une guerre civile.

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account