La grogne ne fait que monter !

Les routiers ont manifesté hier partout en France avec plusieurs barrages filtrants pour protester contre la hausse des taxes du gazole voulue par le gouvernement. Ils craignent ainsi d’être handicapés face à la concurrence étrangère. Dans le même temps, les cheminots annoncent rester mobilisés. Le risque d’une paralysie totale du pays est bien présent.

Après les agriculteurs, les pompiers, les cheminots… C’est au tour des routiers. Ces derniers ont bloqué une quinzaine d’axes stratégiques ce 7 décembre, à forte circulation de poids lourds étrangers. Ces opérations escargot commencées à l’aube, ont duré jusque dans l’après-midi. Les chauffeurs français souhaitent montrer leur mécontentement face à l’augmentation de deux centimes des taxes sur le gazole inscrite dans le projet de loi de finances pour 2020. Ils s’estiment ainsi désavantagés face à leurs concurrents étrangers qui ne contribuent pas à l’entretien des infrastructures routières en France.


Laurent Gaulle, responsable d’une entreprise de transport résume ainsi la situation : « L’augmentation des prix du gasoil est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Nous avons déjà un problème qui est la concurrence déloyale, principalement des pays de l’est. Des camions qui viennent travailler en France avec des charges sociales bien plus basses et des salaires plus bas. […] Là le gouvernement vient de mettre toute une série de taxes qui ne concerne que les transporteurs français. »

Ces barrages filtrants et opérations escargot ont ainsi provoqué plusieurs kilomètres de bouchons à différents endroits de l’Hexagone. Bien que menées un samedi, ces opérations ont entrainé de fortes perturbations sur l’autoroute A7 en Rhône-Alpes, dans la région Occitanie sur l’autoroute A75, dans l’Aveyron, en Normandie, autour de l’agglomération toulousaine et dans le sud de l’Ile-de-France.


Dans le même temps, la SNCF et la RATP ont confirmé leurs actions ces prochains jours. Seules 2 lignes automatisées du métro parisien fonctionnent. 10 autres lignes de métro et 3 de RER seront totalement interrompues ce lundi et mardi. Imaginons si les routiers décident de reproduire leurs actions un jour de semaine…

Un flop total des cars Macron « anti-grèves » 

D’autant que la tentative de réponse du gouvernement, via la mise en place de cars spéciaux, a été totalement ignorée des usagers. Ces cars Flixbus (L’entreprise…  Allemande avait lancé ses lignes en France dans la foulée de la loi Macron de 2015) ont assuré des liaisons Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) / Paris-Bercy et Massy (Essonne) dans la journée du vendredi 6 décembre. Bien que gratuits, ils ont tourné à vide ! Un agent de la gare routière de Paris-Bercy ironise sur le sujet : «C’est marrant, on n’a que des journalistes qui nous demandent où sont ces bus, mais aucun client.» L’expérience ne devrait donc pas être reconduite ce lundi.

Le Média pour Tous

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2020 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account