Le site du référendum d’initiative partagée ne comporte pas de compteur ? CheckNews fait le point chaque jour sur le nombre de soutiens à la proposition de loi contre la privatisation des aéroports de Paris.

Sachant qu’il n’y a pas de compteur sur le site du référendum d’initiative partagée, ni de communication officielle quotidienne du chiffre, CheckNews a décidé de livrer chaque jour un décompte pour suivre le nombre de soutiens à la proposition de loi visant à affirmer le caractère de service public national de l’exploitation des aéroports de Paris.

Samedi 22 juin, on comptait 286059 soutiens (contre 260 000 la veille).

Jusqu’à hier, nous nous basions sur les estimations et relevés manuels de plusieurs internautes. Nous validions ces résultats avec une méthode d’extrapolation du résultat global à partir de calcul d’échantillons .

Nous nous appuyions principalement sur deux sources extérieures : le site ADPRip qui comptait automatiquement les signataires grâce à un script. Et le compteur de David Libeau, qui a développé un compteur participatif (diffusé principalement sur le réseau social Discord auprès de militants insoumis).

Un internaute trouve une «faille» sur le site du gouvernement

Ces différentes méthodes (aboutissant à des résultats très proches) permettaient par des moyens différents de contourner le même obstacle : pour accéder à chaque page du site du gouvernement (et comptabiliser ainsi les signataires, rangés par ordre alphabétique), il fallait passer par un «captcha», cet outil censé éviter qu’un script automatique puisse accéder au site (en demandant à l’utilisateur de reconnaître un texte ou une image en général).

Pierre N., fondateur du site ADPRip, avait choisi pour contourner les captchas d’utiliser un service qui propose, moyennant finance, de faire résoudre ces tests par des micro-travailleurs aux quatre coins du monde, rémunérés à la tâche. David Libeau avait, lui, fait le choix de miser sur la mobilisation de bénévoles. CheckNews avait pour sa part choisi de faire un décompte manuel partiel, extrapolant ensuite au total.

Hier, en début d’après midi, ce même David Libeau annonce avoir trouvé une solution technique permettant de simplifier considérablement le décompte, sans plus avoir recours aux petites mains de télétravailleurs ou à la bonne volonté des militants.

L’évocation par David Libeau de sa solution a poussé un autre internaute, @anotherflop à se pencher sur le problème… et à trouver lui aussi la clé. «J’ai été inspiré par un tweet de David Libeau qui disait qu’on pouvait trouver mieux. J’ai cherché un peu dans le code source du site du gouvernement», explique à CheckNews @anotherflop, qui a décidé de communiquer hier la martingale sur Twitter :

Pour faire simple, il est désormais possible d’accéder sur le site du gouvernement à une page unique, regroupant la totalité des pages de la liste de soutien. Chaque page contenant 200 noms de soutiens, il suffit d’une multiplication pour obtenir le chiffre total. «On doit encore vérifier un truc pour vraiment être sûr que c’est le bon chiffre», explique Libeau à CheckNews.

Pour l’heure, les principaux sites effectuant le comptage ont en tout cas tous adopté cette nouvelle solution (David Libeau, évidemment, mais aussi ADPRip) aboutissant au même décompte de 286059 soutiens. Soit un peu plus de 6% du nombre de soutiens requis. Notre estimation, enfin, nous amenait ce 22 juin à 280 000 soutiens.

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account