Ça promet !

À peine arrivé, le passé du nouveau secrétaire d’État aux retraites provoque une levée de bouclier. Entre une mise à pied démesurée infligée à une salariée et une indemnisation juteuse perçue par Auchan, Laurent Pietraszewski perd la bataille médiatique avant même de l’avoir commencée.

Ce mercredi 18 décembre, Laurent Pietraszewski (LREM) a été désigné en lieu et place de Jean-Paul Delevoye au poste de haut-commissaire aux retraites, lequel avait “oublié” de déclarer dix mandats sur les treize qu’il occupait illégalement. Pour son successeur, la politique est une première dans sa carrière. En effet, âgé de 53 ans, ce nouveau « Monsieur Retraites » a travaillé au sein du groupe Auchan pendant 17 ans, au service des ressources humaines notamment, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’a pas été un responsable très tendre avec ses employés…

En effet, à peine arrivé, son passé refait surface sur la toile. Comme ce conflit social survenu en 2002, alors qu’il occupait le poste de responsable DRH chez Auchan à Béthune (Nord Pas de Calais) : une employée de caisse commet une erreur de commande de 80 centimes d’euro et se permet d’offrir un pain au chocolat un brin trop cuit à une cliente. Cette dernière a été prise sur le fait par des caméras de surveillance. Par un excès de zèle, Pietraszewski décide de la suspendre avec une mise à pied et une garde à vue au commissariat pour « vol »…

« Cela a été d’une violence sans nom » déplore Guy Laplatine, ancien délégué régional pour la CFDT. « Vous voyez le traumatisme que cela a été pour ma collègue qui est partie entre deux flics pour une histoire de petit pain » ajoute t-il.

De son côté, Pietraszewski se défend, mais ça sonne faux : « Mon rôle a été d’examiner des éléments objectifs. Après avoir sollicité l’inspection du travail, j’ai pris cette décision. La collaboratrice ne l’a pas contestée aux prud’hommes ». Ben voyons…

Finalement, l’employé de caisse a réintégré son poste quelque temps après. Mais sur les réseaux sociaux, les internautes ne mâchent pas leurs mots. Notons également que cette affaire rocambolesque a été citée par les Pinçon-Charlot dans leur ouvrage Le président des ultras-riches, pour illustrer le caractère du gouvernement LREM au service des ultras riches.

Une indemnisation de licenciement bien généreuse…

71.872 euros. Ce chiffre a interpellé un grand nombre de ses opposants politiques. Il s’agit en effet des indemnités de licenciement versées par Auchan au nouveau “Monsieur retraites”. Une somme plutôt généreuse pour un politicien qui demande à son peuple de se serrer la ceinture et de se contenter d’une retraite de 1.000 euros par mois.

On ignore qui fait le casting chez LREM, mais on va finir par croire qu’ils le font exprès. Est-il vraiment judicieux, pour massacrer le système de retraites des Français au profit des fonds de pension privés, de placer un ancien responsable DRH inexpérimenté en politique, ayant dans sa carrière piétiné le dialogue social pour un pain au chocolat et touché plus de 70.000 € suite à un licenciement ?

La réalité dépasse la fiction, tant elle devient caricaturale…

Le Média pour Tous

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

7
Poster un Commentaire

avatar
7 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
7 Auteurs du commentaire
erkaBakloeZoraRenaudMarcel Charest Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Thierry Want
Invité
Thierry Want

Ce n’est pas de la provocation, ils font leur possible pour dégoter quelqu’un d’honnête et humain ou, du moins, qui s’en approche le plus possible. Mais quand y a pas… y a pas !

Picafaf
Membre
Picafaf

Excellente recrue pour ce rebondissement sur la réforme des retraites.
Après dallas et les feux de l amour, la politique française nous passione et nous diverti chaque jour un peu plus.
Vivement le prochain épisode.

Marcel Charest
Invité
Marcel Charest

Quand ton passé te rattrape, je me dis qu’il peut y avoir une justice. La justice du peuple.

Renaud
Invité

C’est à vomir

Zora
Invité
Zora

Complètement pathétique insupportable qu’on leur coupe la tête

Bakloe
Invité
Bakloe

Comme le préconisait Mao, tous les “cols blancs” au labour !
Et pas seulement Devoyé… toute la compagnie des frangins, Attali, Kouchner, BHL… en tête.

erka
Invité
erka

Pourquoi rester poli… une nouvelle enflure aux manettes pour détruire les acquis sociaux… LREM passe de Charybde en Scylla, c’est la descente aux enfers… A force de s’enliser dans une politique de plus en plus suicidaire, les collaborateurs deviennent de plus en plus minables…

©2020 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account