Cordemais : la nouvelle promesse trahie par Emmanuel Macron


On est plus à ça près...


Emmanuel Macron avait promis qu’il n’y aurait plus une seule centrale à charbon en France d’ici 2022. Nouvelle trahison puisque la centrale de Cordemais restera bien ouverte au moins jusqu’en 2024 voire 2026.

D’après les annonces d’Emmanuel Macron et de son gouvernement, la centrale à charbon de Cordemais devait être remplacée par une centrale à biomasse (ce qui n’était déjà pas la meilleure des idées en terme d’écologie) avant 2022. Il n’en sera finalement rien puisque le gouvernement a reporté son projet à 2024 au plus tôt ou 2026 au plus tard.

L’argent avant la planète

Si le chef de l’État trahit une nouvelle fois sa parole et fait montre de son indifférence envers la cause écologique, c’est encore une fois une affaire de gros sous. EDF explique ainsi que le coût du projet « ne permettrait pas de garantir un prix attractif du produit final. » L’entreprise détenue par l’État explique également que le retrait d’un partenaire commercial, Suez, aurait ralentit l’affaire.

Logique de rentabilité

Une nouvelle fois le gouvernement fixe une logique de rentabilité à des entreprises publiques qui ont pourtant vocation à fournir un service et non pas à faire du profit. Se reposer sur des partenariats avec des groupes privés peut aussi poser question. D’autant que ces mêmes groupes n’existeraient pas si l’État n’avait pas ouvert la voie de la privatisation et à la concurrence dans le secteur de l’énergie.

Un tartuffe de l’écologie

Au niveau écologique, le projet initial posait déjà question. Les militants pour la planète avait d’ailleurs pointé du doigt cette conversion en centrale à biomasse. Celle-ci aurait en effet produit une lourde pression sur des forêts françaises, déjà bien mal en point, et entraîné une lourde pollution de l’air. Avec ce nouvel épisode, la Macronie confirme une nouvelle fois son incompétence à assurer une véritable transition énergétique.

LIRE AUSSI > LUTTE CONTRE LES PASSOIRES THERMIQUES : LE GOUVERNEMENT ENCORE À CÔTÉ DE LA PLAQUE

Rien pour la sobriété

Au-delà des débats sur les modes d’énergies à mettre en œuvre pour la France, la question de la sobriété énergétique reste encore largement éludée par les pouvoirs publics. C’est notamment le cas de la rénovation thermique des logements qui reste bien peu soutenue et qui permettrait pourtant de réaliser des économies considérables. Reste en tout cas que la dernière centrale à charbon française demeure toujours comme le symbole de l’insensibilité du quinquennat Macron envers un sujet pourtant devenu crucial.

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
dechartres
24 jours il y a

écologie écologie…..et si les français on commençaient à réduire leur consommation électrique .l’éclairage public a un point on peut prendre une photo en lumière jour !
Pour les ménages, l’électroménager combien savent battre a la main du blanc d’ oeuf . , une sauce mayonnaise ..
Pour le lavage , laver a la main certain parfois démarre la machine a laver pour une paire de chaussettes . MOI JE SUIS PAS ETONNE

la main du kremlin
22 jours il y a

Les energies propres n existent pas sans décroissance on n échappera a rien

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account