Sitôt le réveillon du Nouvel an passé, un cortège de mesures concernant la vie quotidienne des Français, va entrer en vigueur, dès le 1er janvier 2019. Parmi elles, le passage au prélèvement à la source pour payer l’impôt sur le revenu, l’interdiction d’utiliser des pesticides ou encore la hausse de la prime d’activité.

Alors que cette fin d’année a été marquée par la mobilisation soutenue des Gilets jaunes qui revendiquent notamment une amélioration de leur pouvoir d’achat, une série de mesures entrent en vigueur, le 1er janvier 2019, avec un impact direct sur les revenus, l’environnement et la vie quotidienne des Français. D’autres interviendront un peu plus tard dans l’année.

Smic, salaires, CSG, prime d’activité

  • Le Smic horaire passe de 9,88 à 10,03 € brut (+1,5 %), et le Smic mensuel de 1 498 à 1 521 € sur la base de 35 heures hebdomadaires. En net, la hausse sera de 16 €, à 1 204 €.
  • Les heures supplémentaires seront exonérées de cotisations salariales et d’impôt sur le revenu jusqu’à 5 000 € nets par an. Tous les salariés, y compris les fonctionnaires, pourront en bénéficier.
    La CSG baissera pour 5 millions de retraités. Leur taux de prélèvement passera de 8,3 % à 6,6 %. La mise en œuvre pourrait prendre plusieurs mois et les bénéficiaires seront remboursés rétroactivement.
    La prime d’activité va augmenter de 90 € et sera élargie de 3,8 à 5 millions de foyers éligibles. Les CAF verseront cette prime revisitée à partir du 5 février, y compris aux nouveaux allocataires s’ils font une demande avant le 25 janvier.

Retraites et cotisations

Les retraites de base seront revalorisées de 0,3 %, nettement moins que l’inflation. Cette sous-indexation concerne aussi certains régimes complémentaires (travailleurs indépendants, salariés du BTP, contractuels de la fonction publique), ainsi que les pensions d’invalidité et les prestations pour accident du travail ou maladie professionnelle.

Les cotisations retraite des salariés du privé vont augmenter légèrement, sans ouvrir de droits supplémentaires sur leurs futures pensions. Ils seront en outre incités à travailler plus longtemps, jusqu’à 63 ans au moins, via un nouveau système de « bonus-malus ».

Tarif du gaz et chèque énergie

La baisse des tarifs réglementés du gaz sera de près de 2 %
Le chèque énergie sera augmenté de 50 € et bénéficiera à 5,8 millions de ménages pour payer leurs factures d’énergie ou des travaux de rénovation énergétique.

Prélèvement à la source

Le prélèvement à la source est mis en place et se concrétisera sur les feuilles de paye des 38 millions de foyers français concernés fin janvier. Les taux prélevés ont été révélés en avril-mai dernier. Chez les salariés, l’impôt sera prélevé directement par l’employeur : il apparaîtra sur la fiche de paie au même titre que les cotisations sociales. Chez les retraités, la collecte sera réalisée par les caisses de retraite. Les travailleurs indépendants verseront un acompte mensuel ou trimestriel, calculé par l’administration en fonction de leurs revenus des mois précédents, puis ajusté selon leurs revenus effectifs.

Travail et formation

Le compte personnel de formation sera désormais alimenté en euros et plus en heures. Ce sera à hauteur de 500 € par an (800 € pour les peu qualifiés et handicapés) dans la limite de 5 000 € (8 000 €). Les heures déjà acquises sont converties au taux de 15 €.

La réforme de l’apprentissage fait passer la limite d’âge maximum de 26 à 29 ans. La durée du travail des apprentis est assouplie. Création d’une aide unique pour les entreprises de moins de 250 salariés. Aide au permis de conduire de 500 € pour les apprentis qui pourront entrer en formation tout au long de l’année.

Santé et environnement

  • Le prix de vente des prothèses auditives sera plafonné à 1 300 €. Le remboursement minimum par la Sécu et les mutuelles passera de 199,71 à 300 €. Pour les enfants jusqu’à 20 ans révolus, ces deux montants seront alignés à 1 400 €.
  • L’Assurance maladie remboursera 6 euros de moins pour certains actes médicaux coûteux, pour lesquels la « participation forfaitaire » de l’assuré passera de 18 à 24 euros, selon un décret paru vendredi 28 décembre au Journal officiel. Ce décret « revalorise le montant de la participation de l’assuré » pour certains actes, en particulier ceux « dont le tarif est égal ou supérieur à 120 euros » – sauf pour les personnes exonérées (invalides, femmes enceintes, malades chroniques…). Le décret crée par ailleurs de nouveaux remboursements à 100%, notamment pour les examens de santé obligatoires des enfants de moins de 6 ans et pour les honoraires perçus par les pharmaciens sur les « médicaments particulièrement coûteux et irremplaçables ».
  • Le prix du paquet de 20 cigarettes Marlboro rouge (groupe Philip Morris) passe de 8 à 8,20 €.
  • L’achat, l’usage et le stockage de produits phytopharmaceutiques (pesticides de synthèse) seront interdits aux particuliers et jardiniers amateurs. Les produits pourront être récupérés pour retraitement par les filières de recyclage spécialisées.

Source Ouest-France.fr – lire la suite de l’article

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de ré-information dirigé par Vincent LAPIERRE et financé par VOUS, quand même ! | Mentions légales | Plan du site

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account