La présence des Vikings en Amérique datée à l’an 1021 grâce à une ancienne éruption solaire


Par Andrew Curry pour National Geographic

Du bois ayant gardé trace d’un événement cosmique nous apprend qu’il y a mille ans très exactement, en l’an 1021, les Vikings étaient en train d’abattre des arbres à Terre-Neuve.

En 993 ap. J.-C., une tempête solaire a libéré une impulsion électromagnétique phénoménale que les arbres du monde entier ont absorbé et enregistré. Cet événement s’est avéré crucial pour identifier la date maximale à laquelle les Vikings ont pu arriver en Amérique.

Depuis la découverte d’un village viking à L’Anse aux Meadows, sur l’île canadienne de Terre-Neuve, il y a plus de cinquante ans, la plupart des spécialistes s’accordent à dire que ces navigateurs nordiques, qui ont parcouru les mers de la fin du 8e siècle au début du 12e siècle environ, ont été les premiers Européens à atteindre l’Amérique. Mais la date précise de l’incursion viking au « Vinland », comme ils l’appelaient, continuait de nous échapper. Les artefacts découverts, la datation carbone et les sagas vikings laissaient à penser que le village de L’Anse aux Meadows s’était brièvement épanoui quelque part entre l’an 990 et l’an 1050.

D’après une étude parue dans la revue Naturegrâce à cette tempête cosmique survenue en 993, les chercheurs peuvent désormais affirmer avec certitude que des Vikings étaient en train de bûcher sur leur petit avant-poste de l’Atlantique Nord il y a très exactement 1 000 ans, en 1021.

Même si cette datation plus précise ne changera pas radicalement ce que nous savons de la présence viking en Amérique, elle « confirme ce que les archéologues et les précédents indices suggéraient », affirme Ulf Büntgen, géographe à l’Université de Cambridge qui n’a pas pris part aux recherches. « Je suis vraiment heureux de voir un article comme celui-ci, il y a vingt ans nous n’aurions pas été en mesure d’obtenir de telles données. »

En plus de fournir la première datation exacte d’une présence viking en Amérique du Nord, l’étude corrobore également les légendes écrites des centaines d’années après ces voyages. « Nous avons toujours su que ce serait autour de l’an 1000, mais 1021, c’est vraiment énorme », s’émerveille Davide Zori, archéologue à l’Université Baylor n’ayant pas pris part aux recherches. « Cela prouve que les sagas [vikings] avaient vu juste à environ dix ans près. C’est impressionnant. »

LIRE LA SUITE

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

©2022 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account