Les « gilets jaunes » défilent dans plusieurs villes pour l’acte XV. Ils veulent relancer la mobilisation, qui s’essoufle depuis un mois.

Les « gilets jaunes » réinvestissent la rue, samedi 23 février, pour leur acte XV, espérant endiguer le déclin de leur mobilisation, qui s’essoufle depuis un mois. Il y a une semaine, samedi 16 février, l’acte XIV avait mobilisé 41 000 personnes en France, dont 5 000 à Paris, selon le ministère de l’intérieur, contre 282 000 lors de la première journée d’action du samedi 17 novembre, date du lancement de ce mouvement de contestation sociale inédit.

A Paris, cinq rassemblements et une « marche dans les beaux quartiers »

A Paris, cinq manifestations ont été déclarées, dont trois sous la forme de rassemblements, a indiqué par communiqué la préfecture de police. Les deux défilés, baptisés sur Facebook « Tsunami jaune » et « Tous aux Champs-Elysées, on ne lâche rien », sont partis à midi et 13 heures de l’arc de Triomphe et se disperseront à partir de 17 heures place du Trocadéro.

Plusieurs milliers de manifestants ont commencé à descendre dans le calme les Champs-Elysées, point névralgique de la mobilisation parisienne chaque week-end. Cette « marche dans les beaux quartiers » doit ensuite traverser le quartier de l’Opéra, contourner le musée du Louvre et faire une pause devant le siège du Medef avant de rallier l’esplanade du Trocadéro. Il y a une semaine, 5 000 personnes avaient participé aux différents rassemblements à Paris.

L’une des figures du mouvement, Eric Drouet, aperçu dans le cortège parisien, s’était rendu plus tôt dans la matinée au Salon de l’agriculture inauguré par Emmanuel Macron. Le chef de l’Etat reste la cible privilégiée des slogans et des chants des manifestants. Outre le dispositif désormais traditionnel de sécurité autour des institutions, les policiers sont déployés en nombre aux abords et à l’intérieur du Salon situé porte de Versailles, à Paris (15e).

Au Salon de l’agriculture, visite de Macron et de certains « gilets jaunes »

Pendant que le président de la République prononçait un discours pour rassurer les agriculteurs et entamait sa visite des stands, plusieurs leaders du mouvement ont tenté, malgré l’important dispositif policier, de le rencontrer. Eric Drouet s’y est rendu dans la matinée pour tenter d’« approcher » M. Macron, avant de repartir rapidement. Benjamin Cauchy a également annoncé son intention de le faire, mais sans dire quand il irait. Sur Facebook, Maxime Nicolle a indiqué quant à lui qu’il participerait au rasssemblement à Rennes.

Source lemonde.fr – lire la suite de l’article

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account