Pour sauver les commerces de proximité : la monnaie locale ?


Une pratique qui prend de l'ampleur !

Auteur :

La première monnaie locale complémentaire et citoyenne (MLCC) est apparue pour la première fois en France il y a maintenant dix ans dans le Lot-et-Garonne. Aujourd’hui, elles sont 82 à être utilisées dans l’hexagone.

Une étude menée durant un an et demi a permis de mesurer l’impact concret de ces monnaies. Pour le moment environ 10.000 entreprises et associations ainsi que 35.000 citoyens s’y sont convertis, séduits par le modèle de consommation. Environ 5 millions d’euros ont pu être investis au service d’une économie responsable.

Une boucle vertueuse entre consommateurs, commerçants et fournisseurs

Elles n’ont de valeur qu’à l’échelle locale, et pourtant ces monnaies contribuent à l’économie nationale. En effet, ces monnaies utilisées au sein d’une ville, parfois même jusqu’à l’échelle régionale, soutiennent le commerce de proximité, ce qui n’est pas à négliger dans le contexte actuel. L’étude menée par les créateurs du Mouvement Sol a démontré que les utilisateurs des MLCC avaient véritablement changé leurs habitudes de consommation. Environ 69% d’entre eux ont réduit leurs achats en grandes surfaces et plus de la moitié des utilisateurs ont diminué leurs achats en ligne. Et ces changements profitent bien entendu aux petits commerçants de proximité.

LIRE AUSSI > POURQUOI LA RELOCALISATION EST DEVENUE UNE ABSOLUE NÉCESSITÉ

Une monnaie plus verte

La monnaie locale a aussi un impact environnemental positif. En effet, certaines chartres mises en place exclues les pratiques socialement ou économiquement non responsables. La priorité est donc donnée aux productions locales et à l’agriculture paysanne. Les utilisateurs se tournent aussi plus facilement vers les énergies vertes. En effet, 84% des professionnels auraient adapté leurs méthodes de travail afin de réduire leur impact environnemental.

Les MLCC favorisent la solidarité

Certaines monnaies locales sont dites “solidaires” et participent au financement des associations locales. Un pourcentage de chaque achat est reversé, sous conditions, à une association choisie par le consommateur. Un engagement fort de la part des MLCC pour tisser un lien social avec les publics en difficulté.

Mise en place d’une démocratie participative

Grâce à la monnaie locale, ses utilisateurs prennent conscience de l’importance de la consommation locale. 60% d’entre eux disent mieux comprendre les liens entre économie et enjeux écologiques, sociaux et démocratiques. 40% des sondés déclarent également avoir développer leur action citoyenne, en participant au moins une fois aux décisions prises au sein de leur association MLCC.

Une économie dynamisée

La monnaie locale ne repose sur aucun mécanisme spéculatif, ce qui lui permet de circuler sept fois plus vite que l’euro. En multipliant les transactions, les richesses augmentent, ce qui contribue à la création d’emploi. Mais ce n’est pas tout ! La monnaie locale peut également engendrer une source de revenus supplémentaires pour les territoires. Ainsi, elle génère 1,25 à 1,55 fois plus de revenus qu’un paiement en euro. Un constat partagé par une partie des professionnels faisant partie du réseau. Depuis sa création, 5 millions d’euros ont ainsi pu être investis au service d’une économie alternative.

Le Média pour Tous

 

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Defred
30 jours il y a

Si l’on veut mettre fin à la misère sous toutes ses formes, il faut cesser de dénoncer le manque d’argent, sa mauvaise distribution, l’argent spéculation, ou invoquer l’argent citoyen, mais dénoncer l’argent comme idée du monde qui aliène l’humanité toute entière. L’effacer à jamais de notre esprit et de notre cœur, c’est mettre fin à toutes les formes d’exploitation des hommes, des femmes, des enfants, des animaux.«  « Les banquiers détiennent la Terre. Si vous souhaitez rester leurs esclaves et payer le coût de votre propre esclavagisme, alors laissez-les continuer à créer de l’argent. Otez leur ce pouvoir, et toutes les… Lire la suite »

Avlula
30 jours il y a
Reply to  Defred

On peut philosopher, n’empêche que l’argent est une idée qui a résolu d’autres problèmes autrement plus embêtants. Ce qui nous aliène c’est qu’on doit se nourrir, se chauffer, se vêtir, se désaltérer, s’abriter, etc etc. Et qu’on ne peut pas tous tout faire, loin de là. Et on ne peut pas passer notre temps à essayer de gagner la sympathie des uns et des autres pour qu’ils nous aident.

Donc j’ai trouvé l’idée séduisante mais finalement j’en reviens, l’argent est un excellent outil sociétal à améliorer.

Avlula
30 jours il y a

avoir développer

Oups

Sinon ça ressemble beaucoup à un programme de fidélité partagé entre plusieurs commerces en fait. J’observe que ça me met mal à l’aise et c’est intéressant. Cette impression que j’aurais d’arnaquer quelqu’un en lui prenant des biens contre du papier sans valeur, et que personne n’est tenu (par la force de l’État) d’accepter en échange, puisqu’une monnaie c’est ça, c’est la confiance qu’on a en la valeur d’un papier ou bout de matériau car elle est garantie par l’État.

©2021 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account