Et on les comprend....


Selon un sondage Odoxa, 74% des Français n’auraient plus aucun espoir dans la construction européenne. 39% des Français craignent même cette idée.

L’Union Européenne ne fait décidément plus recette. C’est tout du moins ce que suggère un sondage réalisé par Odoxa durant ce mois de février et publié aujourd’hui par Le Parisien. On y apprend même que depuis 2003, l’espoir en l’Europe s’est complètement effondré dans l’opinion française. Peu après l’arrivée de l’euro, ils étaient encore 61% à avoir foi en cette institution. 17 ans plus tard, ils ne sont plus que 26%.

Il faut dire que depuis cette époque, l’Union Européenne n’a pas fini de montrer ses limites, en particulier en terme de démocratie. Personne n’a oublié le référendum de 2005 lors duquel les Français ont voté « non » à un traité ultra libéral. Personne n’a oublié non plus comment Nicolas Sarkozy a piétiné la volonté du peuple en imposant quand même ce traité deux ans plus tard par le truchement du parlement.

71% des Français pensent que l’UE a été inefficace dans le domaine de l’emploi

Depuis 2003, ce sont aussi douze nouveaux pays qui ont rejoint l’Union Européenne. Seulement les traités interdisent toute harmonisation fiscale et sociale entre les États. Si bien que les pays de l’Est où les normes sociales sont moindres, sont devenus de véritables paradis de la délocalisation, sans aucune barrière douanière. Comment les entreprises implantées en France pourraient-elles alors rester compétitives face aux travailleurs bulgares et leur salaire minimum à 312€ brut ? On peut ainsi aisément comprendre que 71% des Français pensent que l’UE a été inefficace dans le domaine de l’emploi.

L’UE pas à la hauteur sur l’environnement

D’autres sujets jugés importants par les Français, comme l’environnement (prioritaire pour 64% des sondés) ont aussi été particulièrement mal géré par l’Europe. Le libre échange et la sacro-sainte « concurrence libre et non faussée » en sont les principaux responsables. À force de laisser circuler librement les marchandises à travers le continent, l’UE favorise mécaniquement les gaz à effet de serre. Même en dehors du continent, l’UE ne fait rien pour endiguer l’importation depuis des pays ultra polluants comme la Chine dont elle consomme massivement la production. Récemment elle a même signé un nouveau traité de libre échange avec le Canada (CETA), contre l’avis des peuples. Au niveau de l’agriculture, elle pousse aussi au productivisme fou, toujours au nom de la concurrence. On a ainsi vu se développer des crises sanitaires, comme la vache folle où la grippe aviaire. Insensible à la souffrance animale ou au fait même de détruire la nature par une agriculture toujours plus chimique, l’Union Européenne ne s’est clairement pas montrée à la hauteur de notre temps.

« Nous menons une véritable guerre de l’information » Entretien avec Vincent Lapierre, par Breizh-info

Une Europe faite pour les plus riches

À l’image d’Emmanuel Macron, l’UE a aussi été un lourd facteur d’inégalités en favorisant toujours les plus les riches. Les Français l’ont d’ailleurs bien compris et pensent que l’UE est bénéfique aux plus aisés. Ainsi, selon eux, l’UE est une bonne chose pour les chefs d’entreprises (68%), en revanche lorsque l’on parle des ouvriers, des retraités ou des agriculteurs, 60% des interrogés pensent que ces catégories sont lésées par l’UE.  70% d’entre nous pensent même que l’Europe gère très mal la fiscalité. Et on peut les comprendre, ce ne sont pas moins de 825 milliards d’euros d’évasion fiscale qui échappent à l’ensemble des pays européens !

Par ailleurs, dans une Europe où toutes les décisions sont dictées par une commission européenne qui n’a jamais été élue par le peuple, et où l’absence de démocratie est totale, les Français sont 82% à penser que des mouvements contestataires comme celui des Gilets Jaunes vont se multiplier dans les dix prochaines années.

Par ici la sortie ?

À l’heure où le Brexit est enfin effectif et où les catastrophes annoncées au Royaume-Uni ne se sont pas produites, les Français pensent que d’autres pays historiques suivront bientôt cette voie. Ils sont ainsi 62% à aller dans ce sens. Alors que les souverainistes du pays restent divisés, il semble que seul un référendum puisse les unir malgré leur divergence. L’espoir pourrait ainsi reposer sur un gouvernement proposant la mise en place du Référendum d’Initiative Citoyenne. Mais pour cela, chasser Emmanuel Macron du pouvoir reste un pré-requis indispensable…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
7 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Minirrep
5 mois il y a

“Chasser Emmanuel Macron du pouvoir reste un pré-requis indispensable…”
C’est absolument évident.
Macron sait parfaitement que la majorité des Français ne veulent plus de l’UE. Il s’opposera donc jusqu’au bout à accorder un référendum sur la sortie de l’UE.
Mais il devrait aussi savoir que le “jusqu’au bout” à, par nature, une fin.
Une fin qui pourrait-être douloureuse pour lui.

Mamie Doo
5 mois il y a
Reply to  Minirrep

Macron à donné à Soros / Rothschild / Goldman Sachs les clés du Coffre au Trésor Public … La réforme des retraites est un hold up de nos droits les plus légitimes, un braquage de 13 milliards d’euros par an !!! Retrouver notre souveraineté : https://lumieresurgaia.com/une-militaire-vous-parle-de-letre-vivant-souverain-vs-larnaque-de-lacte-de-naissance/?fbclid=IwAR3AamcJKrEMg7KokJ5AXBfQ0O8QPkYWzkUeePo1flKAIg2VrNB4FT6uP6w … la mienne est en cours 🙂 Et s’affranchir de ces sinistres banquiers … Monnaies locales, secondaires, en papier, puisque le Bitcoin va être détourné … Le zinecoin ou sestrel, j’en ai pas acheté … pas les moyens de capitaliser ^^ (Le règ