Pas d'amalgame, Jacquot !

Le 4 octobre 2019, Jacques Attali, économiste, écrivain et haut fonctionnaire français, s’est fendu d’un Tweet assimilant ouvertement le souverainisme à l’antisémistisme. Dans l’article de son crû qui accompagne son Tweet, Attali poursuit ses associations hasardeuses en comparant le souverainisme à la haine des musulmans.  


Dans son article, Jacques Attali s’en prend à ses co-religionnaires que sont Éric Zemmour, Alain Finkielkraut et Gilles-William Goldnadel en les mettant en garde contre les effets “mortifères” que constituent les discours de haine. Il les accuse, en somme, de mettre en danger les juifs en attaquant les musulmans. Il s’agit ni plus ni moins de l’argumentaire antiraciste et culpabilisateur que véhiculent toutes les officines dites “antiracistes” depuis les années 80 (et même bien avant : rappelons que la LICRA, anciennement Ligue contre les pogroms puis LICA, a été créée en 1927) et qui, à force de lobbying, a conduit à une restriction très inquiétante de la liberté d’expression en France. Toute critique de l’immigration et de ses effets doit être empêchée et punie au nom de la sainte croisade contre la “haine”.

Ces discours hostiles aux musulmans de France sont mortifères. En particulier quand ils viennent de juifs, qui devraient ne pas oublier que l’antisémitisme vise à la fois les uns et les autres. Il faut donc à tout prix dénoncer les discours délirants d’Éric Zemmour, de William Goldnagel, ou même, dans de trop nombreuses de ses déclarations, d’Alain Finkielkraut ; et de tant d’autres. En particulier, il est triste de voir des descendants de juifs d’Algérie oublier le rôle magnifique que les musulmans algériens ont joué pour soutenir et protéger leurs parents, aux temps horribles de l’antisémitisme triomphant en métropole et plus encore en Algérie, sous Vichy, sous Giraud, et même sous de Gaulle.

Son article développe également l’idée selon laquelle les migrants constituent une chance pour le pays et qu’ils, pour leur grande majorité, s’intègrent parfaitement dans le moule républicain français.

[…] D’abord, les discours ainsi tenus sont faux. Il n’y aucun envahissement de la France par l’Islam ou par l’Afrique. Les migrants non-européens ne représentent pas, en solde net annuel, 450.000 personnes, comme le prétendent les extrêmes, mais moins de 185.000 personnes, (et encore, en tenant compte des naturalisations, qui en représentent la moitié), soit moins d’un demi pour cent de la population française.

99% d’entre eux s’intègrent parfaitement dans la nation ; ils font des études, fondent des familles, parlent en français à leurs enfants, créent des entreprises, deviennent professeurs ou médecins. Les mères musulmanes et africaines ne sont pas de moins bonnes mères que les autres françaises ou résidentes en France. Et les musulmans ne sont pas beaucoup plus pratiquants que le sont aujourd’hui les fidèles des autres monothéismes. […]

Que l’on soit d’accord ou non avec Zemmour n’est pas la question. Ce qui est en jeu ici, c’est la liberté d’expression. Et sur ce plan, on voit bien qu’Attali cherche à étendre encore un peu plus la définition de l’antisémitisme : être souverainiste vaudra bientôt ce qualificatif. Un tel texte, que l’on aurait très bien pu lire sur le site de BHL, montre à quel point nos élites paniquent à l’idée de voir émerger dans notre pays ne serait-ce qu’une dose de souverainisme dans l’esprit des Français.

“Tout ce qui est excessif est insignifiant”, disait Talleyrand. Dans le cas d’Attali, ces paroles excessives sont au contraire très signifiantes.

Le Media pour Tous

 

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

4
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
Jacques Abelde peyracGeorges Dubuiskurt mayer Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
kurt mayer
Invité

il a raison, comme au moyen-orient eux et les palestiniens main dans la main tournés vers l’avenir, j’aime sa sagesse ( c’est pas moi qui ai commencé)

Georges Dubuis
Invité

Point d’excès dans ses propos, au contraire c’est très clair…..le cosmopolite, l’entité, dans toute sa splendeur,sûr de lui et de ses réseaux, tout ce qui est national et genre, identité, doit se fondre……. merci rabbin Jacques de sonner nos réveils.
GPS: L’alzemmour est aussi une maladie de la mémoire !

de peyrac
Invité
de peyrac

je rappelle a ce f–r d’attali que l’islam a fourni 3 divisions de SS , Handshar , Skanderberg ,Kama avec a leur tète le grand mufti de Jérusalem comme guide spirituel Mohammed Amin al-Husseini, poursuivi pour crime de guerre , l’homme qui refusa que les juifs d’Europe soient envoyés en Palestine, ce qui déclencha la solution finale ! tellement mondialiste qu’il en trahi son peuple

Jacques Abel
Invité
Jacques Abel

M. Attali a fait un revirement à 180° depuis hier! Ce n’est pas vraiment la liberté d’expression qui est visée ici, c’est la réalisation de tout un projet, une vision de l’avenir qui est remise en cause ici. Quand la précipitation précède l’ambition c’est tout l’ouvrage qui est menacé quand il s’avère que la Résistance a intégré, ingéré et surtout sublimé le projet. http://www.attali.com/societe/pma-gpa-ai-co2-et-autres-sujets/ T’aimes pas l’gaz, désolé! fallait pas nous gaver, l’accumulation est trop excessive pour que tu ne puisses subir nos flatulences. https://www.dailymotion.com/video/x7149q https://www.youtube.com/watch?v=cDxXWbgKF8U M. Attali prend conscience que le fameux plafond de verre et l’imaginaire cordon sécuritaire… Lire la suite »

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account