Drones en manifestation : où quand la police est hors-la-loi


Et ça fait six mois que ça dure!

Auteur :

Malgré l’ordonnance rendue par le conseil d’État au mois de mai dernier, la préfecture de police semble toujours recourir aux drones pour surveiller les manifestations.

L’ordonnance du conseil d’État sommait au préfet de police Didier Lallement « de cesser, sans délai, de procéder aux mesures de surveillance par drone » dans le cadre du déconfinement. La suspension devait être effective jusqu’à la parution d’un texte réglementaire destiné à en encadrer l’usage. Le dispositif permet actuellement aux forces de police l’enregistrement et l’exploitation des images d’individus à leurs dépens.

Une utilisation hors-la-loi

Une fois n’est pas coutume, Lallement ne semble pas être « dans le même camp » que celui de la loi. Depuis la fin du confinement, plusieurs vidéos circulent sur les réseaux mettant en scène les forces de l’ordre faisant usage des drones lors des manifestations. La Quadrature du Net, association de défense des libertés numériques, a recensé plusieurs de ces images et dénonce une utilisation illégale des drones par la préfecture de police.

 

LIRE AUSSI > RÉVÉLATIONS: LES ORDRES DU PRÉFET LALLEMENT JUGÉS « ILLÉGAUX » PAR LES HAUTS GRADÉS

Un recours pour faire cesser cette pratique

Afin d’obtenir une cessation immédiate de l’utilisation des caméras aéroportées, l’association a déposé un nouveau recours le 25 octobre devant le tribunal administratif de Paris. Par cette action, l’organisation désire « freiner le blanc-seing que le groupe LREM à l’Assemblée nationale veut donner à la police ». Elle souhaite également que les images captées dans ce contexte soient détruites.  L’association dénonce : « la surveillance des manifestations est d’autant plus grave qu’il s’agit de moments d’expressions politiques ».

Une récente proposition de loi « relative à la sécurité globale » prévoit d’autoriser l’usage des drones dans la surveillance des manifestations et l’identification de ses participants. La Quadrature du Net annonce d’ores et déjà préparer sa réponse…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
dominique maillery
8 mois il y a

je vous suggère une petite action individuelle, idée qui vient de m’être envoyée par sms :

« nous avons la tristesse et la douleur de vous annoncer la mort par asphyxie de notre LIBERTÉ. déposons des fleurs à sa mémoire (accompagnées d’un petit mot explicatif) devant chaque mairie le dimanche 1er novembre »

voilà un geste simple, symbolique, individuel, non violent.

3cp111
8 mois il y a

Cela me rappelle cette blague Mexicaine ou l’on voit un trait avec deux cercles au milieu, un classique. Qu-est-il représenté ? :
https://bistroman.wordpress.com/2016/11/11/blagues-mexicaines/

3cp111
8 mois il y a

ça marche à piles ce truc ? va pas rester longtemps en l’air ! Et Avec les fumées des gazes lacrymos il va pas y voir grand chose le moustique

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account