Pfizer Gate : quels sont les faits ?


Extrait d'une publication de The Dendrobate Doctor

…Bon. Allons-y, on va taper fort dès le début. Après le LancetGate, on a maintenant le PfizerGate. Est-ce que, comme le premier, c’est certes de la mauvaise science mais surtout un gros pétard mouillé ? Oui. Mais ne me croyez pas sur parole ! On va examiner ça tous ensemble.

Tout part d’un article, je vous le mets donc ici, il sera notre source principale.

Détaillons les faits, en commençant par qui est concerné. Une lanceuse d’alerte dénonce des manquements dont elle aurait été témoin dans un centre qui administrait les vaccins dans le cadre de l’essai clinique de Pfizer sur les adultes. Ce centre, c’est Ventavia, et il représente, en volume, moins de 2.5% des sujets de l’essai clinique. Donc il faut déjà se dire que, même en admettant que toutes les données soient inventées de A à Z, le risque que cela influe de manière significative sur les résultats finaux est relativement nul. Mais avançons, qu’est-ce qui est reproché par cette lanceuse d’alerte exactement ?

Il y a trois catégories de faits reprochés : les trucs qu’on n’a pas à prendre en compte, les trucs qui doivent être punis déontologiquement, mais niveau efficacité du vaccin on s’en fout, et les trucs qui pourraient avoir un impact sur les données.

Commençons par les trucs qu’on ne prendra pas en compte.

1- Dans la crainte d’une inspection de la FDA, certains employés auraient falsifié des documents : de l’aveu même de la lanceuse d’alerte, ces faits se seraient produits avant son arrivée. Elle l’affirme, et il y aurait deux autres témoignages anonymes en ce sens, mais on n’en sait rien, et, hormis les dires de la lanceuse d’alerte, il n’y a aucune preuve de fournie, pour aucune des affirmations.

2- Le journaliste à l’origine du papier (et on va y revenir, croyez-moi) affirme que d’autres personnes du laboratoire se seraient également plaintes des conditions. Mais on a aucun élément de preuve, et autant la lanceuse d’alerte est identifiée, autant là c’est anonyme, donc ça pourrait aussi bien être complètement fictif. On passe.

Suivent donc des éléments qui, s’ils sont établis, sont sérieux et doivent être punis mais qui n’ont aucun impact sur les résultats de l’essai.

1- Des aiguilles ont été jetées dans les bacs pour déchets biologiques au lieu de ceux pour les déchets coupants. C’est mal, mais niveau données on s’en fout.

2- Des patients ont attendu sans surveillance médicale dans le couloir après l’injection. C’est grave médicalement parlant, mais niveau données on s’en fout toujours.

3- Certains résultats ont été saisis en retard. C’est pas une bonne pratique, mais on s’en fout tant qu’ils sont là et intègres. Pas de quoi se mettre à crier partout que les essais sont truqués donc.

Intéressons-nous à la dernière catégorie.

1- Du matériel aurait été préparé avec l’identification des patients, en clair, certains patients auraient pu savoir s’ils recevaient le placebo ou le vaccin. La rupture de l’aveugle peut avoir un impact sur les effets secondaires perçus, mais pas sur le taux d’infection. En revanche, cette anomalie a pu augmenter artificiellement le taux d’effets secondaires liés au vaccin, en augmentant l’effet nocebo dans le groupe traité. Ce serait donc un argument pour dire que les effets indésirables ont été surévalués…

2- Lors de la préparation, du personnel médical aurait pu apprendre quel patient recevait le placebo et lequel recevait le traitement. Encore une fois, la rupture du double-aveugle a un impact sur les effets placebo et nocebo, mais en rien sur le taux d’infection, c’est mal, mais ce n’est pas très significatif.

3- Des vaccins ont été stockés à la mauvaise température. L’ARN étant fragile, si la chaîne du froid a été rompue, il a pu être dégradé et moins efficace. Si ce manquement est avéré, ce serait un argument pour dire que l’efficacité du vaccin a été sous-évaluée, car des flacons peut-être inactifs ont été injectés comme étant du principe actif.

La dernière catégorie montre donc que, si toutes les malversations et erreurs suggérées sont avérées… cela plaidera, à la marge, pour une meilleure efficacité et une plus grande innocuité du vaccin de Pfizer. Je sais pas où les antivax veulent aller avec ça, mais j’ai mal à la tête.

Les gens qui jettent le pavé dans la mare sont-ils antivax ? Ne pourrait-on pas penser qu’il s’agit de faire le ménage chez soi, pour que la science roule bien ? Je n’ai aucune opinion sur la lanceuse d’alerte, et si les faits sont avérés ils méritent d’être dénoncés et punis. En revanche, il n’en va pas de même pour le journaliste à l’origine de l’article. Car Paul Thacker est un fort déplaisant personnage. Il est connu pour être un activiste anti-OGM ayant participé au harcèlement sur des chercheurs qui travaillaient en génétique, en particulier le Dr. Kevin Folta (et on parle même d’attaques au sujet de sa mère, et chacun sait qu’on a dit « pas les mamans »). Ce n’est donc pas l’intégrité qui l’étouffe. De fait, lorsque je vois un gros tas de pas grand-chose monté en épingle à partir uniquement de témoignages et écrit par ce genre d’individu, je n’ai pas envie d’y accorder du crédit, voilà.

Je vous laisse avec Thibaut Fiolet de QuoiDansMonAssiette, qui a fait un très bon résumé de tout ça.


Retrouvez le post complet de The Dendrobate Doctor ici :

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
CORINNE
2 mois il y a

Moi ce que je vois c’est que astrazeneca et moderna ont été interdits après avoir fait des dégâts humains. Je ne vois pas pourquoi je ferais plus confiance à pfizer. La roulette russe très peu pour moi.

Tony02
2 mois il y a
Reply to  CORINNE

Plus que d’accord !

©2022 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account