...dans le silence médiatique


Le gouvernement Macron souhaite réformer le code forestier en favorisant l’embauche d’agents de droit privé au détriment des fonctionnaires. Alors que la question du réchauffement climatique est au cœur des débats à l’échelle internationale, le gouvernement fait le choix de privatiser lentement l’Office National des Forêts. Cela va-t-il améliorer la gestion des forêts françaises ? Rien n’est moins sûr.

Le gouvernement travaille actuellement sur un projet de loi d’habilitation sur « la modernisation de la Fonction publique ». Synergie FO, qui était présent lors de la réunion du 22 janvier dernier entre l’ONF et les organisations syndicales déclare que « [les] conséquences [des modifications législatives] pourraient être dramatiques […] elles entérineraient le processus de privatisation en cours ».

Le service public forestier se fait démanteler progressivement depuis plusieurs années. L’office comptait 15.000 salariés en 1985, aujourd’hui ils ne sont plus que 9.000. De plus en plus de gardes forestiers s’interrogent sur la gestion actuelle des forêts, jugée productiviste. Les forêts publiques se transforment en « usines à bois », et le gouvernement ne s’arrête pas là ! Il faut privatiser, encore et toujours ! Le nouveau Code forestier pourra être modifié de manière à ce que les fonctionnaires et les salariés du privé aient les mêmes missions. Le nouveau directeur de l’ONF, Bertrand Munch, voyait sa nomination contestée par l’intersyndicale de l’ONF avant même qu’il prenne le poste, ses connaissances du domaine forestier étant remises en cause (« Soyez fiers d’être amateurs ! »). Selon lui, la future modification du code forestier aura « pour principal effet de généraliser l’accès des personnels sous contrats de droit privé à l’ensemble des métiers et des fonctions de l’établissement. Les recrutements externes se feront désormais très majoritairement avec des collaborateurs salariés. Le recrutement de fonctionnaires restera possible ».  Les fonctionnaires représentent moins de 65% des effectifs à ce jour, la « défonctionnarisation » risque d’augmenter fortement avec le passage de cette loi.

Pour Philippe Canal, membre du syndicat majoritaire « c’est un recul sans précédent ». Il affirme : « Le statut de fonctionnaire nous rend indépendants. Les agents publics peuvent résister aux pressions des propriétaires et des marchands de bois. On peut appliquer la loi en toute impartialité. Ce ne sera pas le cas avec des contractuels de droit privé. ». L’embauche d’un fonctionnaire coûte 20% plus cher que celui d’un contractuel. « Les autorités prônent une gestion forestière à bas coût et à court terme, au détriment de l’intérêt général ». La privatisation est en marche.
L’État ne perd pas de temps. En 2019, 322 fonctionnaires ont dû quitter leur poste, et seulement 30 personnes ont été embauchées pour les remplacer. Côté salariés, on note 40 départs contre 203 entrées. Résultat : non seulement les contractuels remplacent les fonctionnaires, mais en plus les postes ne sont pas tous renouvelés.

Les champions du double discours (j’ai nommé LReM), vantent depuis janvier leur travail dans la protection des forêts françaises. Lors du 3ème conseil de défense écologique, le gouvernement souhaitait engager « une réflexion d’ensemble sur les enjeux liés à la forêt ». Elisabeth Borne s’est quant à elle, rendue en Haute-Marne, où a été créé le onzième parc national des forêts.  Comment peut-on prétendre prôner la protection des forêts tout en malmenant les travailleurs chargés de les protéger ?

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
35 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Bleger
4 mois il y a

Merci LMPT de traiter ces sujets essentiels que la plupart des médias passent à la trappe. Je ne regrette pas mes contributions 🙂

Pierre Jean
4 mois il y a

Les libéraux, s’ils pouvaient privatiser même leurs têtes. Ils sont ignobles. Dans plusieurs pays, dont les EUA les dégâts est immense. L’éducation, la santé, etc.,et voilà les résultats, un pays où plus de 80.000 millions SDG sans aucune protection. Certes il y a de millon qu’il y a que la Bible pour prêcher leur malheur. Nous vivons dans un monde de bruts, des imbéciles, etc.

Znoba
4 mois il y a
Reply to  Pierre Jean

Que vient faire la bible dans votre commentaire?

Liaurey
4 mois il y a

Je cite « Un fonctionnaire coûte 20% plus cher qu’un salarié du privé » , le mal est identifié, la solution de privatiser s’impose d’elle même. À trop tirer sur la corde, elle casse.

decrouy bruno
4 mois il y a
Reply to  Liaurey

Si le privé coute moins chère que le fonctionnaire c’est parce qu’il est mal payé, mal protégés etc..D’où les soit disant milliers d’offres d’emplois non pourvues… Les gens normaux ne veulent pas d’emplois sous- payés et précaires ! CQFD. Les privatisations sont toujours présentés comme des solutions pour mieux gérer, en fait c’est juste une façon de faire accepter le pillage organisé au profit des financiers internationaux. La forêt domaniale déjà malmenée va ressembler à quoi lorsqu’elle sera gérée par les Veolia ou autre avec leur biomasse et la monoculture de résineux…

Jaillais
1 mois il y a
Reply to  decrouy bruno

Il faut venir en haut Beaujolais pour voir le désastre de la monoculture de douglas. Des arbres aux cordoeaux , où rien ne pousse dessous.Des coupes à 40/50 ans et on replante après le passage des bulldozers . Vive la foret privée !

Georges Navarro
4 mois il y a
Reply to  Liaurey

ce qu’il faut finir par comprendre c’est quà force de tout privatiser tout sera payant modèle américain et anglais.. PAYE OU CREVE ALORS QUE NOTRE SYSTEME MARCHE TRES BIEN LA CRISE N’EXISTE PAS ELLE EST ARTIFICIELLE.. IL SONT EN TRAIN DE NOUS REPRENDRE TOUT CE QU’ON LEUR A ARRACHE EN 45

Guilhem Saltel
2 mois il y a

Oui! le privé coûte plus cher à la société, à l’Etat (nous donc), NOUS coûte plus cher, car il faut payer ces parasites que sont les actionnaires et pdg! ils coûte cher, trèèèès cher! des milliers de milliards d’€ !

Jaillais
1 mois il y a
Reply to  Liaurey

Pour gestion libérable comme les hôpitaux on constate une catastrophe en termes de soins, appliquer ce genre de gestion pour nos foret sera un désastre écosystémique .

patrick boissy
4 mois il y a

Onf une institution qui a détruis les foret française en les homogènisant .
Le privé ne pourra pas faire pire

Forestier
4 mois il y a
Reply to  patrick boissy

En général, les personnels de l’ONF appliquent la gestion qu’on leur demande de mettre en place. Les directives de gestions, les moyens sont imposés par la direction donc par le gouvernement. Le problème vient avant tout du mode de financement de la gestion forestière, privée ou publique, uniquement basé sur la vente de bois en faisant fi des bénéfices comme le filtrage des eaux, le potentiel de zone tampon en cas de forte pluie, l’accueil, la récréation, ce dernier refuge pour la biodiversité tant que cette forêt reste un vrai écosystème (pas une monoculture). Un forestier est une femme ou… Lire la suite »

Forestier
4 mois il y a

Bonjour,
Cela dépend dans quel secteur géographique vous souhaiteriez rencontrer quelqu’un.
Dites moi et je me renseignerai.
Vous avez mon mail, si vous pouvez donc me contacter en direct, je préférerais.

Sophie Bouche
4 mois il y a

Pour mieux vendre les chênes à la Chine très friande de ce bois ?

Marek Cohanda
4 mois il y a
Reply to  Sophie Bouche

Le plus drôle c’est que les grumes de chêne en partance pour la Chine , nous reviennent quelques mois plus tard sous forme de meubles et de parquet et qu’on leur rachète NOS arbres … Vive le libre échange et son bon sens …

Marek Cohanda
4 mois il y a

À l’heure où on nous raconte qu’il n’y a jamais eu autant de surfaces de forêts en France je réponds oui mais , ce sont des forêts de plus en plus souvent plantées de la main de l’homme , en monoculture , avec usages de pesticides , des arbres plantés en rang d’oignons, à croissance rapide , tous du même âge et du même type , où tout écosystème a disparu … Ce sont des cultures intensives de bois et en aucun cas des forêts … Je vis dans l’Allier où il y a beaucoup de forêts , leurs visages… Lire la suite »