« Panique chez de nombreux riches et célébrités » : les noms des passagers des vols d’Epstein bientôt révélés ?


La procureure générale est-elle bien protégée ?

Auteur :

La procureure générale des Îles Vierges américaines a demandé à ce que les journaux de bord des trois avions et quatre hélicoptères d’Epstein, dont le « Lolita Express », lui soient remis.

D’après le journal anglais Mirror, la procureure générale Denise George a demandé à ce que l’identité des personnes ayant utilisé les jets privés de Jeffrey Epstein entre 1998 et 2019, lui soit révélée. La magistrate a intenté une action en justice contre la succession d’Epstein, invoquant 22 chefs d’accusation dont : viol aggravé, maltraitance d’enfants, traite d’êtres humains, travail forcé et prostitution.

Des noms de célébrités déjà révélés

Les proches d’Epstein ont de quoi s’inquiéter ! Une fois que la procureure aura entre ses mains l’identité des invités aux soirées privées du milliardaire, bon nombre de célébrités se retrouveront au cœur du scandale. Pour le moment, quelques noms ont été révélés dans la presse à partir d’une liste établie par l’un de ses anciens pilotes. Bill Clinton, Bill Gates, Kevin Spacey, le prince Andrew ou encore Naomi Campbell ont déjà été mentionnés.

La procureure souhaite saisir des « signalements de conduites suspectes »

Denise George exige également qu’on lui transmette le nom et les informations de contact de toute personne qui aurait travaillé avec les pilotes employés par Epstein, ou qui aurait « interagi avec ou observé » le milliardaire et ses invités. Ainsi, elle espère mettre la main sur des « plaintes ou des signalements de conduites suspectes ». La procureure générale a également indiqué vouloir s’emparer des notes personnelles rédigées par les différents pilotes.

Epstein, déjà incarcéré en 2009 pour une affaire de prostitution

Par ces actions, la procureure générale souhaite obtenir davantage d’informations que celles déjà recueillies en 2009. Les renseignements fournis à l’époque ont permis l’incarcération de Jeffrey Epstein durant 13 mois, de 2008 à 2009 à Palm Beach en Floride, pour une affaire de prostitution impliquant une mineure. L’un des pilotes, David Rodger, avait fourni des journaux de bords, mais pas ceux appartenant au pilote en chef, Larry Visoski, qui n’avaient pas pu être récupérés par la justice. Ce sont bien ces derniers documents que la procureure espère saisir cette fois-ci, ce qui susciterait, d’après le journal britannique : « la panique chez de nombreux riches et célébrités ».

Affaire à suivre…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de