Quand les libéraux essaient encore de nous enfumer...


Selon le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, la France serait l’un des pays européens où l’on travaille le moins. Or, c’est tout le contraire.

Depuis le début de la crise du coronavirus, la petite musique de la Macronie ne cesse de s’intensifier : il va falloir travailler plus. Et pour apporter de l’eau à leur moulin, les libéraux d’En Marche semblent prêt à tout, y compris à mentir. On a ainsi pu écouter Bruno Le Maire expliquer sur France Inter : « Nous sommes l’un des pays européens où l’on travaille le moins longtemps, où le volume global de travail n’est pas suffisant pour renforcer la prospérité des générations qui viennent ».

Dans le sillage d’Emmanuel Macron

Emmanuel Macron n’avait-il pourtant pas promis de lutter contre les fake news ? Peut-être devrait-il songer à commencer par faire le ménage dans son propre gouvernement ? Il faut dire que lui-même tenait les mêmes genres de propos en avril 2019. À l’époque le président déclarait que « la France travaille en moyenne beaucoup moins que ses voisins ». Ce refrain, que l’on entend dans la bouche de nombreux politiciens reste pourtant bien éloigné de la vérité.

Les Français au-dessus de la moyenne

Pour tenir de telles affirmations, le gouvernement s’appuie sur des statistiques biaisées établies par un cabinet de recherches proche du patronnât. Or, si l’on s’en tient à une méthodologie plus honnête, les Français travaillent plus que la moyenne. En effet, dans l’hexagone, on consacre en moyenne 37,3 heures à notre emploi. La moyenne européenne se situe quant à elle à 37,1.

Les « exemples » de Macron sont ceux qui travaillent le moins

Mais plus intéressant, les Français travaillent plus que la plupart des pays régulièrement donnés en exemple par la Macronie. C’est ainsi le cas de l’Allemagne (34,9 heures), des Pays-Bas (30,4 heures) ou encore du Royaume-Uni (36,5 heures). En Europe de l’ouest, la France est devancé uniquement par l’Espagne, le Portugal et le Luxembourg. Comble de l’ironie, le pays qui fournit le plus de travail du continent est la Grèce (42 heures). Et c’est précisément l’État systématiquement affublé du bonnet d’âne par les libéraux !

La France parmi les plus productives

Le gouvernement se garde aussi bien de dire que les Français sont parmi les plus productifs d’Europe. « Si nous étions aussi “improductifs” que les allemands, avec le même PIB, nous aurions (avec les chiffres de 2018), 2,8 millions d’emplois en plus (3,4 millions si nous étions comme les britanniques) » assurent les économistes atterrés. Certaines études suggèrent d’ailleurs que la productivité augmenterait encore plus avec un temps de travail allégé.

LIRE AUSSI > Crise : des voix s’élèvent pour les 32h par semaine

Travailler toujours plus devrait-il être un horizon ?

Au-delà de ces chiffres et de ces classements, ce genre de raisonnement pose également la question du temps de travail de manière existentielle. Pour le bien-être de l’humanité dans son ensemble, ne serait-il pas plus logique de tendre vers un temps de travail toujours plus bas ? À l’heure ou le chômage et la robotisation explosent, ne serait-il pas également temps de partager nos heures plutôt que les augmenter ? Dans le même esprit, pourquoi repousser l’âge de la retraite alors que le chômage touche particulièrement la jeunesse ? À moins que cela ne remette en cause les privilèges d’une certaine catégorie sociale à laquelle appartient Emmanuel Macron ?

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments