Ou l'art de nous enfumer...

NOUVELOBS/BaptisteLegrand

Le nombre de chômeurs est en baisse, mais si l’on additionne leur nombre à celui des personnes reléguées aux frontières du chômage, ce sont quatre millions de personnes qui souhaitent travailler.

Le chômage a poursuivi sa baisse au second trimestre. Il faut bien sûr s’en réjouir : ce recul de 0,2 point ramène le taux de chômage à 8,8 % de la population active (hors Mayotte), au plus bas depuis début 2009, avec 2,52 millions de chômeurs. En métropole, il y a ainsi 66 000 chômeurs de moins qu’au premier trimestre.

Ce qui est moins réjouissant, c’est que, toujours selon les chiffres trimestriels communiqués par l’Insee mercredi 14 août, on enregistre une hausse équivalente de personnes situées dans le « halo du chômage ». 63 000 personnes de plus, soit une population de 1,5 million de personnes.

Insee halo du chomageInsee halo du chômage

Le « halo du chômage » ? Ce sont ceux qui souhaitent un emploi mais qui sont considérés comme inactifs au sens du BIT (Bureau international du travail). Car il faut savoir que le BIT est restrictif. Il définit comme chômeurs les personnes qui cherchent un emploi et qui sont disponibles pour prendre un emploi dans les deux semaines. Le halo, ce sont tous les autres, aux frontières du chômage. L’équivalent européen de l’Insee, Eurostat, préfère parler de « force de travail potentielle supplémentaire ».

Une majorité de femmes

Le nombre des personnes composant le « halo » a cru régulièrement entre 2003 et 2014, et s’est stabilisé depuis. Dans une étude détaillée parue en 2016, l’Insee indique que leur profil est nettement féminin, à 55 % – c’était encore plus marqué avant la crise de 2008.

Il peut s’agir de personnes diplômées qui se trouvent provisoirement sans activité, entre deux emplois. Il peut s’agir de personnes découragées qui ont renoncé à chercher un travail. Ou encore de personnes éloignées du marché de l’emploi parce qu’elles reprennent leurs études, attendent un enfant, sont malades ou invalides. 20 % n’ont jamais travaillé et 28 % n’ont pas travaillé depuis au moins 3 ans.

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Georges Dubuis Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Georges Dubuis
Invité

Bref, aux alentours de l’hubérisation, ni putes ni chômeurs où les 2 à la fois…..du bétail potentiel !

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account