Totalement révoltant


Le journal Le Monde a mené une enquête salutaire sur les événements qui se sont déroulés le 12 janvier à Bordeaux lors d’une manifestation des Gilets Jaunes, où Olivier Beziade a été blessé à la tête par un tir de LBD40. En utilisant l’ensemble des vidéos à disposition et le témoignage des personnes présentes, les journalistes sont parvenus à retracer seconde par seconde l’enchaînement des faits qui a conduit à cette “bavure policière” : non-respect des règles d’utilisation du LBD, disproportion entre les moyens employés pour disperser la foule et la menace réelle, non-assistance à personne en danger, les policiers ont clairement manqué à leur devoir ce jour là, voire même ont enfreint la loi. Il s’agit d’une conclusion révoltante lorsque l’on sait que l’enquête de l’IGPN n’a mené nulle part. Pourtant, les faits sont accablants. À voir.

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
9 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Picafaf
9 mois il y a

Bravo le monde, le travail ainsi que la transcription sont de toute beauté.
Je suppose qu à présent la sanction ne peut que tomber.

Bardass
9 mois il y a

12 janvier 2019, Le jour où j’ai perdu le peu de respect qu’il me restait pour les forces de l’ordre de mon pays… Tirer dans le dos d’un seul et unique manifestant ( manifester est encore un droit constitutionnel jusqu’à preuve du contraire ) ce sont des méthodes digne de la police de Vichy, pas de celle de la V République. Les marioles de la BAC ne sont pas formés pour le maintien de l’ordre lors de manifestation. Facile également de s’en prendre à une population désarmée. S’ils veulent jouer les cowboys, qu’ils aillent faire un stage au Mexique, les… Lire la suite »

Marcel Charest
9 mois il y a

Un vrai travail d’investigation bien documenté. Reste à savoir, qui sont les vrais coupables et qui sera sanctionné à la suite de cette monumentale bavure.
Pour l’IGPN, il sera pratiquement impossible d’identifier le responsable puisque la plupart des policiers de la BAC et des CRS sont masqués sans numéro apparent.

Claude Tartas
9 mois il y a

Quelqu’un a dit que c’étaient des barbares, comment peut on qualifier ceux qui tirent des LBD et qui ateignent la tête au point d’éborgner de mutiler en toute connaissance de causes. Il n’y a que les dictateurs pour ignorer ce qualificatif, et Castaner est parfaitement responsable de ces mutilations.

ramos
9 mois il y a

Vous avez fais une erreur à 12.57 le document concerne les taser .Sinon très bon debrief de la situation.