Avec cette année le bonus "progressisme" !


Aujourd’hui, le Journal du Dimanche, en collaboration avec l’Ifop, a publié son classement annuel des personnalités préférées des Français. Nouvelle formule cependant, le top 50 est désormais divisé en deux : un top 25 masculin et un top 25 féminin. C’est donc dans une démarche progressiste et paritaire que l’hebdomadaire a su combler le manque de personnalités féminines dans le classement, réalisé sur un échantillon de 1003 personnes, âgées de 18 ans ou plus.

Jean-Jacques Goldman se retrouve ainsi, pour la 3ème année consécutive, au top du classement. Viennent ensuite les acteurs Omar Sy et Dany Boon, suivis par le rappeur Soprano. Ce dernier, dépassant l’acteur Jean Reno, a exprimé sa joie auprès du JDD, en déclarant notamment que « nous sommes faits pour vivre ensemble ». Du côté féminin, Sophie Marceau est en première place, suivie par l’actrice Marion Cotillard et l’humoriste Florence Foresti. L’actrice Alexandra Lamy, fervente militante féministe et 5ème au classement, s’est réjouie de la nouvelle formule paritaire en ajoutant que « 2019 était l’année des femmes ».

Mais pourquoi une nouvelle formule ? L’an dernier, seules 14 femmes étaient présentes dans le top 50, et aucune ne s’était retrouvée dans les 10 premières places du classement. Des personnalités s’étaient alors révoltées, comme la secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, qui déclarait que « la sous-médiatisation des femmes est une réalité », et que « ce constat doit interpeller ». Cependant, aucune personnalité politique n’a su se glisser cette année dans le classement. Malgré une volonté d’afficher une certaine ouverture des Français à travers la promotion du vivre-ensemble, le classement reste en tout point biaisé. Pire encore, il se révèle être une véritable escroquerie.


Comment ce sondage est-il réalisé ? Sur un échantillon de 1003 personnes, l’Ifop, par le biais d’un sondage auto-administré en ligne, propose aux sondés de classer les personnalités qu’ils préfèrent. Cependant, aucune possibilité de choisir les noms : une liste vous est déjà proposé, avec des personnalités triées sur le volet. Deux questions sont alors posées : la première demande si on apprécie ou non la personnalité choisie, et la deuxième propose de classer les 10 personnalités les plus appréciées. Ainsi, aucune trace de personnalités imprésentables médiatiquement parlant. Par ailleurs, certaines voix énoncent même la volonté subtile du Journal du Dimanche de construire une certaine notoriété autour de personnalités présélectionnées. Un sondage bidon et un classement stagnant, voici donc la recette explosive d’une propagande médiatique signée par le groupe Lagardère, propriétaire du journal et grand ami du président Emmanuel Macron.

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info