Le monde d'après n'a pas perdu sa police politique !

Le 16 juin résonnait dans toutes les oreilles comme la date du grand retour de la lutte sociale. Les soignants battaient le pavé, soutenus par de nombreux citoyens désireux de défendre l’hôpital public. Vincent Lapierre et l’équipe du Média pour Tous y étaient, près à tendre de nouveau le micro à ceux qui se dressent face à Macron et sa politique ultra-libérale. C’était sans compter sur les idiots utiles de l’oligarchie, ennemis de la contestation populaire…

Encore une fois, merci à tous pour votre soutien, et merci à nos contributeurs qui nous permettent, concrètement, de rémunérer une équipe de quinze personnes (pas toutes à temps plein, heureusement). N’hésitez pas à nous aider, vous aussi, en devenant contributeur du Média pour Tous (à partir de 5 euros par mois), vous aurez alors accès à toutes les versions intégrales des reportages passés et à venir. Merci à vous !

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
23 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Albert
1 mois il y a

“Si on peut éviter de prendre des cailloux à cause de vous”
Collector. Le niveau de QI des flics…

Rappel de base, le coupable, c’est celui QUI LANCE des cailloux ! Pas celui qui en reçoit….
Bref, police politique (antifas), police étatique, même combat. Des soumis au système.

teflonhybrid
1 mois il y a
Reply to  Albert

Cette phrase du policier résume assez bien ce monde merveilleux.
C’est affligeant.

Rugdid
1 mois il y a

Fais attention à toi.

Wolfy
1 mois il y a

Bonjour à toute l’équipe du média pour tous. Pour commencer, un grand merci pour votre formidable travail qui, comme il est démontré encore une fois dans ce reportage, vous fait courir des risques. Je suis soignant, ainsi que ma conjointe, et nous sommes allés à la manifestation de Lyon mardi. Elle s’est relativement bien déroulée mais arrivés devant les bureaux de l’ARS, le point final du parcours, une cinquantaine de blackblocks était déjà en poste, équipés de pétards, fumigènes, cailloux… Et bien sur de cagoules car ce sont des gens très courageux comme chacun sait. Les CRS ont alors dispersé… Lire la suite »

Avlula
1 mois il y a
Reply to  Wolfy

D’un autre côté, si vous voulez que le mouvement serve à autre chose qu’à se mouvoir (et se faire empoisonner ou mutiler), il va bien falloir chercher des solutions politiques, parce que c’est pas juste “ah ok, on fabrique plus d’argent et on vous le donne” la solution, ça marche pas comme ça.