L'UE toujours à la remorque des États-Unis

Source : Les 2 Rives


Le président vénézuélien Nicolas Maduro a donné 72 heures à l’ambassadrice de l’Union européenne à Caracas, Isabel Brilhante Pedrosa, pour quitter le pays. Le chef de l’État réagit ainsi aux sanctions prises par l’organisme supranationale européen contre des députés vénézuéliens d’opposition et des membres de l’État vénézuélien.

(…)

Ces sanctions sont motivés par le fait que les personnes concernés ont, selon l’UE, contribué à mettre hors jeu Juan Guaido et les partisans de la guerre civile au Venezuela.

Par ce positionnement, l’UE montre clairement qu’elle ne recherche aucune solution politique au Venezuela mais se contente de soutenir la fraction putschiste de l’opposition vénézuélienne.

Lire l’article entier ici.

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
BOYADJIAN GERARD
1 mois il y a

Hay muchos elementos y otros argumentos que exponen evidencias sobre ingerencias internacionales en Venezuela. En eso, creo que todos podemos concordar. Sin embargo, no querer entender que la situación es también debida a la posición frontal que mantiene Maduro hacia su pueblo, es sólo difundir una parte, una faceta, de lo que sucede. Saludos

©2020 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou