Après avoir gelé le prix du gaz, la Macronie va dédommager les fournisseurs avec l’argent public !


Les tartufes épisode 3258


Alors que Jean Castex avait annoncé le gel du prix du gaz pour 5 millions d’abonnés en 2022, le gouvernement a décidé de dédommager les fournisseurs avec l’argent des Français.

Donner d’une main pour reprendre de l’autre. Cette phrase pourrait résumer à elle seule la politique sociale du quinquennat d’Emmanuel Macron. Car chaque fois que la Macronie a débloqué un peu d’argent pour les classes populaires, elle a toujours trouvé le moyen de lui reprendre d’une autre façon. Cette affaire du gaz ne fera donc pas exception.

La Macronie couchée devant les puissants

Car la colonne vertébrale de la politique macroniste consiste avant tout à ne surtout pas offusquer les riches. Dans ce cas précis, le gouvernement a décidé de dédommager les fournisseurs de gaz pour le manque à gagner occasionné par le blocage des prix de 5 millions d’abonnés. Il faut dire que certains fournisseurs commençaient déjà à menacer le gouvernement de l’attaquer en justice.

Coup de poignard dans le dos

Avec cette mesure, le gouvernement procède donc encore à nouvelle campagne de communication en se donnant le rôle du généreux État protecteur. En réalité, il poignarde les contribuables dans le dos en douce… Et il y a fort à parier que cette nouvelle ne fera pas le tour des médias comme a pu le faire ce gel du prix du gaz.

LIRE AUSSI > ÉNERGIE : LA FRANCE DEMANDE UNE EXPLICATION À L’UE POUR LA FLAMBÉE DES PRIX DU GAZ

L’ombre de l’Union Européenne

Mais la véritable raison de cet imbroglio réside surtout dans les politiques néolibérales de privatisation et de concurrence à tout va réclamées par l’Union Européenne et docilement mises en place par nos dirigeants successifs. Depuis sa privatisation, le gaz a en effet connu des augmentations qui tutoyaient les 50%. Le tout pour pouvoir entretenir une concurrence artificielle et engraisser quelques actionnaires cupides. Par ailleurs, d’ici 2023, selon les directives européennes, il sera même interdit pour l’État de régulier le prix du gaz. Le pire dans tout ça, c’est que l’électricité emprunte doucement la même voie. En deux décennies, l’UE aura ainsi eu la peau de deux fleurons de l’État français si durement bâtis après la Seconde Guerre mondiale.

Des évènements qui laissent une fois de plus songeur lorsque l’on se souvient que Jean Castex déclarait à propos du chèque énergie de 100€ qu’il allait bien falloir « trouver l’argent quelque part ». Sans doute encore dans la poche des classes populaires…

Le Média pour Tous

 

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Papichat
27 jours il y a

Pourquoi pas? Qui ne dit mot consent !Ils vont plumer la classe moyenne jusqu’à l’os ….
Le plus drôle de l’histoire est que les non imposables croiront à la bonté du gouvernement ,les riches le remercieront de les avoir épargnés et les classes moyennes paieront plus tard….
C’est Majax nôtre président?

Alain EL SAYED(@alain-el-sayed)
26 jours il y a

Bonjour

pp
26 jours il y a

Mais quel parti aujourd’hui prône le retour à l’indépendance face à l’EU ?
Qui aura le courage de voter pour le Frexit ? Ce serait un début de réponse à bien de nos maux !
Sinon, on n’avancera pas et s’étonner ne changera rien si nous ne votons pas pour la rupture avec ce système ultra libéral

Julien chevrier
23 jours il y a
Reply to  pp

Merci l’ami enfin du vrai.

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account