Contrat d’engagement : pour faire un coup de com’ la Macronie crache sur la jeunesse


C'est sûr que c'est plus facile de faire des vidéos tik tok que de vraies mesures sociales...


Avec son contrat d’engagement jeune, le gouvernement entend conditionner une aide sociale à une activité et à l’acceptation de jobs précaires. Une vaste campagne de communication pour faire diminuer le chômage, mais qui laissera la jeunesse dans la misère.

Les réactions n’ont pas manqué de se faire entendre à l’annonce de la mise en place du « contrat d’engagement jeune ». Ce dispositif, qui se substituera à la garantie jeunes, consistera en une aide de 500€ destinée aux jeunes sans emploi ni formation. Sur une période de 6 à 12 mois, les jeunes concernés seront contraints à une activité de 15 à 20h par semaine.

Les pauvres fliqués

Emmanuel Macron l’a lui-même rappelé, cette aide, qui n’en a que le nom, sera conditionnée à « l’acceptation des offres d’activités » proposées par l’État. Par là, le président français commence à installer dans les esprits que les aides sociales seront désormais fondées sur des devoirs et non plus sur des droits. Le principe de solidarité a, quant à lui, complètement disparu.

Les riches libres

Enfin, pas pour tout le monde. En effet, durant tout son quinquennat, Emmanuel Macron n’a cessé de déverser des milliards d’euros d’aides sur les entreprises, sans aucune condition. On aurait pourtant apprécié que ces sommes colossales soient impérativement investies dans l’économie réelle et dans des productions vertueuses. Et pourtant ces grandes entreprises, soutenues par l’argent des Français, n’ont pas hésité à placer l’argent dans des bulles financières, à les distribuer en dividendes, à détruire l’environnement, à licencier et même à délocaliser…

Des miettes pour les gueux

Les jeunes, eux, qui sont l’une des catégories de la population la plus pauvre (près de 25% sous le seuil de pauvreté) devront une nouvelle fois se contenter des miettes. Pire encore, pour avoir droit à ces malheureux 500€ (rappelons que le seuil de pauvreté se situe à 1041€ par mois), les jeunes devront accepter de suivre un parcours contraignant et des contrats précaires.

Macron veut cacher les pauvres sous le tapis

À l’approche de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron met le paquet pour présenter un chiffre du chômage le plus bas possible. Et pour ce faire, il n’hésite pas utiliser des méthodes peu scrupuleuses. Les personnes sans activité sont ainsi beaucoup moins nombreuses, mais les contrats courts, précaires ou à temps partiel, ne cessent d’exploser.

Des jeunes abandonnées

Quant à la jeunesse, elle est une nouvelle fois abandonnée par ce gouvernement qui préfère essayer de la séduire à coup de vidéos tik tok. Pourtant la Macronie a, elle-même, plongé des milliers de jeunes dans le désœuvrement à cause de son système d’orientation parcoursup. Elle a aussi refusé à ces mêmes jeunes le RSA, malgré la crise du covid-19. Et enfin, elle continue à laisser certains étudiants travailler en parallèle de leur cursus, ce qui nuit inévitablement à leur réussite. Mais à jouer à ce petit jeu, le fondateur de LREM pourrait bien se faire sanctionner dans les urnes…

Le Média pour Tous

 

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Avlula(@avlula)
27 jours il y a

Surtout s’il ne se représente pas, il va vachement se faire sanctionner dans les urnes. Comme si être président de la République était un cadeau, et ne pas se faire réélire une sanction, surtout pour un non professionnel de la politique qui ne voulait pas tellement faire ça et n’en a aucune vocation.

Non par contre il pourrait terminer sa vie en taule pour haute trahison et bien d’autres motifs gravissimes (comme le passe “sanitaire” et la vaccination obligatoire pour prendre des récents), comme ses prédécesseurs.

Last edited 27 jours il y a by Avlula
Michel
26 jours il y a

Ça rappel le CPE de Villepin il y a quelques années. Voyons si les syndicats de gauches vont protester avec autant de vigueur qu’à l’époque ou s’ils mangent dans la main du pouvoir

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account