Macron décore la cofondatrice d’En Marche de l’ordre national du Mérite !


C'est cadeau !

Auteur :

Lundi 7 septembre, le président Emmanuel Macron a décoré la cofondatrice du parti présidentiel, Astrid Panosyan, de l’ordre national du Mérite. Cette distinction honorifique récompense notamment les mérites distingués rendus à la nation.

Une macroniste de la première heure

Bien qu’actuellement directrice générale des fonctions centrales du géant immobilier Unibail-Rodamco-Westfield, Astrid Panosyan est également étroitement liée à la Macronie. Selon le site du parti politique LREM, cette cadre « attachée à l’égalité des chances et à la promesse républicaine » figure « parmi les co-fondateurs d’En Marche aux côtés d’Emmanuel Macron ».  Astrid Panosyan a en effet été « conseillère Attractivité/Investissements étrangers » pour l’actuel président de la République lorsqu’il était ministre de l’Économie.

« Services distingués » rendus à la nation

Créée en 1963 par le général De Gaulle, l’ordre national du Mérite est un « ordre universel, qui distingue des personnes issues de tous les domaines d’activité » selon le site de la Légion d’honneur. Cette récompense comprend trois vocations : « traduire le dynamisme de la société », « donner valeur d’exemple » et enfin « reconnaître la diversité ». Pour pouvoir l’obtenir, il nécessite néanmoins d’avoir « rendu des services distingués militaires ou civils ». Composé de 185.000 membres, l’âge moyen d’entrée dans l’ordre national du Mérite est de 54 ans avec une parité strictement respectée.

Après BlackRock à l’honneur, la Macronie au Mérite

Ce n’est pas la première fois que la remise de la Légion d’honneur ou l’ordre du Mérite suscitent des doutes. S’agit-il réellement de décorer les plus méritants ? Harvey Weinstein fait par exemple partie des personnalités hautement décorées par la France. Depuis l’arrivée au pouvoir du président Macron, de nombreux collaborateurs du parti présidentiel ont pu bénéficier de cette distinction, comme Christian Dargnat, Arnaud Leroy, Philippe Martin et bien d’autres. Lors de la promotion du 1er janvier 2020, Emmanuel Macron avait promu au rang d’officier de la Légion d’honneur le patron de BlackRock France, Jean-François Cirelli, qui était déjà chevalier depuis 2006. Alors que le débat sur les retraites battait son plein, la nomination d’un cadre du gestionnaire américain d’actifs avait provoqué un tollé parmi les opposants à la réforme des retraites, qui accusaient le géant d’outre-Atlantique de vouloir profiter des ambitions réformatrices du président Macron.

Le Média Pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de