Le leader insoumis accuse la tête de liste LREM d’avoir “piétiné” la laïcité lors de son déplacement à la Réunion.

ELECTIONS EUROPÉENNES – C’est peut-être un signe que cette campagne électorale s’accélère. En visite sur l’île de la Réunion jusqu’à ce lundi 15 avril au soir, Nathalie Loiseau a déclenché une polémique en annonçant sa présence à une messe catholique, dimanche matin, dans son agenda officiel diffusé aux médias. Une séquence qu’elle a tenté de clore quelques heures plus tard à travers un tweet publié à l’adresse de Jean-Luc Mélenchon, très critique sur sa participation.

La cérémonie religieuse en question s’est déroulée en l’église du Saint-Esprit ce dimanche matin à 8 heures 30, soit quelques heures seulement après son arrivée sur place. Problème? Il devait être “ouvert à la presse” selon un premier document. De quoi provoquer l’ire de plusieurs responsables de gauche qui se sont empressés de dénoncer une atteinte grave à la laïcité.

“Madame Loiseau invite à la rejoindre à la messe dimanche à la Réunion. La presse est conviée. Grossière récup du christianisme. Laïcité piétinée. Mépris de la diversité de l’île”, s’était indigné Jean-Luc Mélenchon, le député des Bouches-du-Rhône très attaché à ce principe constitutionnel. Tout comme d’autres responsables de la France insoumise, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Passe d’armes entre Mélenchon et Loiseau.

Plusieurs heures après cette polémique, Nathalie Loiseau a persisté et signé elle aussi via son compte Twitter en s’adressant directement à Jean-Luc Mélenchon. ”Je me suis rendue à la messe pour les Rameaux à la Réunion. Comme je l’aurais fait à Paris et aussi parce que c’est une fête importante sur l’île. Fallait-il me cacher ou vous demander la permission?”, a-t-elle écrit, omettant le fait que c’est surtout sa volonté de médiatiser cette messe qui était au cœur des critiques de la France insoumise.

Une réponse qui n’a pas franchement satisfait Jean-Luc Mélenchon. “La liberté de croire n’est pas en cause. Mais l’ostentation et la récupération sur un programme officiel sont contraires à l’idéal laïque républicain. Loiseau n’assume pas”, s’est-il indigné en réponse au message de la tête de liste LREM, tout en la qualifiant de “Loiseau Tartuffe” quelques secondes plus tard.

Et l’ancien candidat à l’élection présidentielle de faire une petite leçon de catéchisme à l’ex-ministre des Affaires européennes. “Le christianisme, c’est l’option préférentielle pour les pauvres. Pas compatible avec la suppression de l’ISF”, a-t-il notamment argué dans une suite de cinq messages.

L’entourage de la ministre avait pourtant rapidement rétro-pédalé, admettant que ce déplacement aurait dû rester dans la sphère “privée” et que son inscription sur un agenda officiel relevait simplement de “l’erreur humaine.”

Interrogée sur la question, même son l’ancienne collègue de Nathalie Loiseau au gouvernement Elisabeth Borne était apparue gênée ce dimanche. “Moi personnellement je n’y vais pas. Et je pense qu’il y a aussi des principes de laïcité dans notre pays”, avait-elle lâché sur le plateau de France 3 après avoir tenté d’éluder la question, en se recentrant sur les territoires d’Outre-mer.

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales | Plan du site

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account