L’hydroxychloroquine n’est plus autorisée en France pour traiter le Covid-19


Une décision prise sur la base d'études fiables ?

Source : Le Monde


La décision suit l’avis rendu mardi par le Haut Conseil de la santé publique. Vendredi, une vaste étude internationale concluait à un risque aggravé de mortalité chez les patients atteints de Covid-19 traités avec ce médicament.

Le gouvernement a abrogé, mercredi 27 mai, dans un décret publié au Journal officiel, les dispositions dérogatoires autorisant la prescription de l’hydroxychloroquine contre le Covid-19 à l’hôpital en France, hors essais cliniques, à la suite d’un avis défavorable du Haut Conseil de la santé publique.

Depuis fin mars, l’hydroxychloroquine pouvait être prescrite à titre dérogatoire en l’absence d’autre traitement, à titre compassionnel ou dans le cadre d’essais cliniques « sous la responsabilité d’un médecin, aux patients atteints de Covid-19, dans les établissements de santé qui les prennent en charge, ainsi que, pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet et sur autorisation du prescripteur initial, à domicile », selon un premier décret datant du mois de mars. Le nouveau décret annule cette disposition, qui concernait aussi l’association d’antiviraux lopinavir/ritonavir.

Lire la suite de l’article en cliquant ici.

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Le Perlier
10 mois il y a

Cette décision constitue un incroyable scandale illustrant la toute puissance du lobby de la chimio pharmacie. Toute puissance qui s’exerce par une corruption systématique. Les liens de Macron ainsi que de Buzyn avec Sanofi sont connus de tous les pseudo journalistes qui se gardent bien d’en faire état. Ce scandale s’ajoute à celui des onze vaccins devenus obligatoires malgré l’opposition de grands pontes de la médecine tel le Professeur Joyeux qui fut attaqué en dette occasion comme Raoult l’est aujourd’hui. La manoeuvre est cousue de fil blanc : On commence par se voter une loi d’amnistie pour tous les faits… Lire la suite »

Gardey
10 mois il y a

Il est urgent que le financement de L’OMS et des revues scientifiques ne dépende plus de l’industrie pharmaceutique sans quoi il arrivera avec les médicaments les mêmes scandales qu’avec la cigarette dont de nombreuses études financées par l’industrie du tabac “prouvaient” son innocuité…

©2021 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account