Demain la reconnaissance faciale dans la rue ?

La France est en avance sur un point : le contrôle des masses. Et la nouvelle application que l’État français s’apprête à mettre en place pour que les citoyens accèdent à ses services va propulser notre pays à la première place des pays européens : bienvenue dans l’univers de la reconnaissance faciale (sans alternative) !

Cette application disponible dès le mois de novembre prochain aura pour but de permettre aux détenteurs d’un passeport biométrique – ou d’un titre de séjour électronique – de se créer une identité numérique afin d’avoir un accès plus facile aux services administratifs sur Internet.

Certaines associations spécialisées dans la protection de la vie privée ont déjà saisi le Conseil d’État pour demander son annulation, car le seul moyen d’authentification prévu par ce système est… la reconnaissance faciale. Selon ces associations, l’État doit proposer une alternative aux citoyens.

D’autant que, comme tout système informatique, celui-ci ne sera sûrement pas sans faille. Si les autorités assurent que la sécurité de l’application sera maximale, il n’est pas inutile de rappeler qu’elles disaient la même chose concernant la messagerie privée Tchap, destinée à remplacer Telegram pour les échanges entre agents de l’État ou du gouvernement. Pourtant, à peine plus d’une heure après son lancement, un chercheur en cybersécurité était parvenu à l’infiltrer. C’est dire le niveau de sécurité informatique des services de l’État en France.

Mais le plus grave n’est pas là. Cette volonté d’accentuer le niveau de contrôle des individus, toujours, bien sûr, au nom de la “simplicité” ou pour garantir leur “sécurité”, pourrait conduire à terme à une forme de totalitarisme numérique, avec l’identification et la limitation des droits des individus identifiés comme “mauvais citoyens”. Toujours moins de liberté et d’anonymat, pour soit-disant plus de sécurité. C’est ce que l’on observe aujourd’hui en Chine, par exemple, avec des notes de citoyenneté attribuées à chaque individus.

Attention, la France se trouve aujourd’hui sur une pente très glissante.

Le Média pour Tous

 

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

8
Poster un Commentaire

avatar
6 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
8 Auteurs du commentaire
Jean-François KopfAndre BeaucamphkcuLisa D Angelomf rotter Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Chauvet
Invité
Chauvet

C’est déprimant de voir à quelle vitesse on pert nôtre liberté , en continuant dans cette direction les auteurs de sciences fiction apocalyptique seront à court d’idées.

Marcel Charest
Invité
Marcel Charest

Voilà! “Big Brother” prend place pour de bon. Dans un futur pas si lointain, il sera possible d’avoir les noms et coordonnées de ceux et celles qui manifesteront lors d’un événement.
L’expression “Big Brother” fait référence au roman “1984” de George Orwell, publié en 1949.
Dans ce roman, Orwell fait état des pratiques portant atteinte aux libertés fondamentales et à la vie privée des populations.

mf otter
Invité
mf otter

C’est effrayant … !!!
Orwell et «1984» sont dépassés !!!

mf rotter
Invité
mf rotter

Glaçant … !

Lisa D Angelo
Invité

Oui glaçant !

hkcu
Invité
hkcu

Je ne vois pas ou est le problème à prouver son identité.

Jean-François Kopf
Invité

en même temps il y a de forte chance d’être fiché et selon l’envie de nous interdire l’accès à plus ou moins ce qu’ils veulent que l’on est accès ou pas ! ce sera valable pour l’entreprise privée comme pour le public bientôt !

Andre Beaucamp
Invité
Andre Beaucamp

C’est déjà en place dans les pays du golfe arabique, et cela fonctionne 😃

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account