Les médias mainstream utilisent déjà l’émeute du Capitole pour exiger davantage de censure sur le Net


Par Caitlin Johnstone et traduit par Investig'action

Si l’idéologie dominante pèse de tout son poids sur les médias mainstream, laissant pratiquement peu d’espace aux discours dissonants, Internet a offert un boulevard aux opinions divergentes. Mais cela ne plait pas beaucoup à ceux qui veulent tenir le monopole de l’information. Censurer le Net? L’idée n’est pas neuve, mais voilà qu’elle revient avec force alors que les réseaux sociaux sont mis en cause dans l’émeute du Capitole. Caitlin Johnstone nous explique pourquoi ce problème devrait nous inquiéter grandement. (IGA)

Les États-Unis ont reçu aujourd’hui un très petit avant-goût de leur propre médicament alors que des émeutiers fanatiques de Trump ont temporairement pénétré de force le bâtiment le Capitole. Et maintenant, c’est la nation tout entière qui panique.

Je suis gentille quand je dis qu’on a donné à l’Amérique un tout petit avant-goût de son propre médicament; contrairement aux coups d’État horribles et aux soulèvements violents que les États-Unis orchestrent régulièrement dans les pays non-alignés du monde entier, ce mouvement-là n’avait aucune chance de prendre le contrôle du gouvernement et une seule personne a été tuée. [le bilan est monté à cinq morts depuis la publication de l’article original, ndlr]

Je suis également gentille quand je dis que les émeutiers ont « pénétré de force »; le District de Columbia a choisi de ne pas augmenter sa présence policière en préparation des manifestations tout en sachant qu’elles étaient planifiées; et il y a des images de ce qui semble être des flics laissant activement les manifestants traverser une barricade. Il y a bien eu des combats entre la police et les manifestants. Mais c’est sans commune mesure avec les brutalités policières qui ont marqué les manifestations de Black Lives Matter quelques mois auparavant. On peut dire que la réponse de la police a été aujourd’hui relativement douce.

Comme on pouvait s’y attendre, ce chambard 100% américain a eu droit à des commentaires teintés de bleu [couleur du Parti Démocrate, ndlr] blâmant Vladimir Poutine sur les réseaux sociaux.

De manière tout aussi prévisible, cela les a également amenés à réclamer la censure sur les réseaux sociaux.

Le New York Times a publié deux nouveaux articles intitulés « L’assaut de Capitol Hill a été organisé sur les réseaux sociaux » et « La violence à Capitol Hill est un jour de jugement pour les réseaux sociaux« . Les deux textes plaident pour des restrictions de parole plus sévères de la part des géants de la Silicon Valley.

LIRE LA SUITE

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Pain
3 mois il y a

Encore une manipulation de plus la liberté meurt

Bakloe
3 mois il y a

Jack DORSEY, adepte du jeûne et des bains glacé, comme Thierry CASANOVAS décrié par la secte scientiste via ses factions estampillées NoFAKEMADE (https://www.businessinsider.fr/letonnante-vie-de-jack-dorsey-le-patron-de-twitter-qui-ne-mange-quune-fois-par-jour-sort-avec-des-mannequins-et-adore-le-bitcoin-152513 ) est à la tête de deux sociétés TWITTER et SQUARE inc, versée dans les paiements électroniques et la cryptomonnaie. En avril 2020, Il aurait participé financièrement à la « lutte » contre la fameuse COVID (https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/coronavirus-jack-dorsey-le-fondateur-de-twitter-va-donner-1-milliard-de-dollars-1193106) qui n’altère curieusement pas les marchés, bien au contraire, en 2020, les sociétés spécialisées dans le domaine des technologies dites de pointe ont vu leurs dividendes grimper en flèche. FORBES nous dit que 50 nouveaux milliardaires ont émergé en 2020, titrant « 50 médecins, scientifiques, entrepreneurs… Lire la suite »

Bakloe
3 mois il y a

Jack DORSEY est à la tête de deux sociétés TWITTER et SQUARE inc, versée dans les paiements électroniques et la cryptomonnaie. En avril 2020, Il aurait participé financièrement à la « lutte » contre la COVID (https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/coronavirus-jack-dorsey-le-fondateur-de-twitter-va-donner-1-milliard-de-dollars-1193106) qui n’altère curieusement pas les marchés, bien au contraire, en 2020, les sociétés spécialisées dans le domaine des technologies dites de pointe ont vu leurs dividendes grimper en flèche. Selon FORBES, « 50 médecins, scientifiques, entrepreneurs seraient devenus milliardaires grâce au COVID-19 » (https://www.forbes.fr/classements/classement-les-50-medecins-scientifiques-entrepreneurs-devenus-milliardaires-grace-au-covid-19/) Pour en revenir à TWITTER, son emblématique fondateur et directeur, Jack, aurait failli se faire débarquer par son actionnaire principal Paul SINGER de ELLIOT MANAGEMENT (https://www.challenges.fr/economie/qui-est-paul-singer-le-milliardaire-intraitable-qui-a-ruine-l-argentine_142771), lui reprochant, en mars… Lire la suite »

©2021 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account