RAPPROCHEMENT La présence à Oxford de la petite-fille du cofondateur du Front national, devenu Rassemblement national, Jean-Marie Le Pen, a provoqué une manifestation…

Invitée à l’université d’Oxford pour prononcer un discours devant les étudiants, mardi, l’ancienne députée française d’extrême droite, Marion Maréchal, a comparé les « gilets jaunes » français aux militants britanniques pro-Brexit

« Les gilets jaunes sont très similaires à vos Brexiters », a lancé Marion Maréchal devant la salle de 500 places, comble, d’Oxford Union, un club de débats de la prestigieuse université. « Nous sommes au milieu d’un mouvement populiste », a-t-elle ajouté, et « derrière le mot populiste, il y a le mot peuple. Des gens qui ont été abandonnés, des gens qui ne sont pas représentés ».

« La France a le pouvoir de construire un nouveau leadership »

Dans son discours d’une vingtaine de minutes, en anglais, l’ancienne élue du Vaucluse a appelé à la formation d’une « nouvelle élite », qui se « reconnectera avec le peuple ». Devenue directrice d’une école de sciences politiques à Lyon, Marion Maréchal, 29 ans, a ensuite répondu à des questions, un étudiant lui demandant si la France devrait quitter l’Union européenne.

« Ce débat n’est pas sur la table en France », a répondu Marion Maréchal. « Je crois que la France a le pouvoir de construire un nouveau leadership au sein de l’Union européenne », a-t-elle ajouté, avec pour objectif notamment que « l’UE se cantonne à être une simple organisation territoriale ». « Si, dans les années à venir, la subsidiarité et la souveraineté des Etats nations continuent à être bafouées, la question de l’intérêt de rester dans cette construction fédéraliste se posera très sérieusement », a-t-elle aussi déclaré.

« Dites-le fort, dites-le clairement, Le Pen n’est pas la bienvenue ici »

Elle a lancé une pique au président français Emmanuel Macron qui « ne fait rien sans en référer à l’Allemagne ». « Je ne suis pas très optimiste quant à la capacité d’Emmanuel Macron à vouloir un Brexit constructif eu égard à la position aujourd’hui de l’Allemagne sur le sujet ». La présence à Oxford de la petite-fille du cofondateur du Front national, devenu Rassemblement national, Jean-Marie Le Pen, a provoqué une manifestation. « Dites-le fort, dites-le clairement, Le Pen n’est pas la bienvenue ici », a scandé la centaine de manifestants, lançant des « Honte à vous ! » aux étudiants qui allaient écouter Marion Maréchal.

« Oxford Union a l’habitude d’inviter des fascistes, des politiciens de l’ultra-droite et à chaque fois qu’ils viennent et s’expriment, on leur donne de la crédibilité », a regretté l’un des manifestants, Giles Ungpakorn, 65 ans, membre de l’association antiraciste Stand up to Racism. « A une époque où l’extrême droite est en hausse en Europe, y compris au Royaume-Uni, je trouve que c’est totalement inacceptable » (d’inviter Marion Maréchal), a déclaré Rabyah Khan, la présidente du Parti travailliste d’Oxford.

Source 20minutes.fr – lire la suite de l’article

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales | Plan du site

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account